2 min de lecture Connecté

Qu'est-ce que Signal, la messagerie sécurisée la plus téléchargée depuis la polémique WhatsApp ?

Les nouvelles conditions d'utilisation de WhatsApp ont poussé de nombreux utilisateurs à migrer vers l'application Signal. Fondée en 2018, elle n'a pas attendu cet épisode pour jouir d'une excellente réputation en matière de confidentialité.

L'application Signal est présentée par les experts comme la plus sécurisée du marché
L'application Signal est présentée par les experts comme la plus sécurisée du marché Crédit : Signal
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Les inquiétudes sur les nouvelles conditions d'utilisation de WhatsApp font le bonheur de son concurrent Signal. En imposant à ses utilisateurs le partage de données collectées par WhatsApp avec des partenaires tiers à compter du 8 février, Facebook a donné, bien malgré lui, un coup de projecteur sur les messageries sécurisées alternatives plus respectueuses de la vie privée.

L'application Signal se frotte les mains. Bien aidée par un tweet d'Elon Musk incitant à la télécharger, cette discrète messagerie instantanée fait face depuis jeudi soir à un afflux inédit de nouvelles connexions. Si bien qu'il était compliqué de recevoir un code de vérification par SMS pour finaliser son enregistrement sur l'application ces dernières heures.

>> Comment utiliser Signal, l'application la plus téléchargée du moment 

"De nombreuses nouvelles personnes tentent de rejoindre notre service en ce moment. Nous travaillons avec les opérateurs télécoms pour résoudre le problème au plus vite", s'est excusée la messagerie sur son compte Twitter.  

À lire aussi
Logo de l'application WhatsApp réseaux sociaux
Pourquoi WhatsApp repousse la modification de ses conditions d'utilisation

Alors qu'elle était cantonnée à une audience d'initiés loin des sommets des classements de téléchargements, Signal s'est retrouvée propulsée en tête des applications les plus installées sur iPhone dans de nombreux marchés, dont la France. 

La messagerie la plus sécurisée du marché

Fondée en 2018 par l'expert en cryptographie américain Moxie Marlinspike, Signal n'a pas attendu la polémique sur le partage des données WhatsApp à Facebook pour jouir d'une excellente réputation en matière de confidentialité. 

Elle repose sur le protocole de chiffrement éponyme imaginé il y a une dizaine d'années par le chercheur en cybersécurité pour chiffrer de bout en bout des messages et des appels afin de les rendre inviolables. Cette technologie est utilisée par WhatsApp depuis 2014 pour sécuriser les échanges de ses utilisateurs mais aussi par des services de Skype, Google et Messenger.

Présentée par la Mozilla Foundation comme "l'application de communication la plus sécurisée" au monde, Signal est recommandée par les experts. Edward Snowden dit l'utiliser tous les jours et la Commission européenne incite son personnel à l'utiliser pour échanger avec des personnes extérieures à l'institution. Sa discrétion lui vaut aussi d'abriter des activités illégales au grand dam des autorités.

Adossée à la fondation Signal, un organisme à but non-lucratif fondé par Moxie Marlinspike et Brian Acton (le cofondateur de WhatsApp qui a quitté l'entreprise trois ans après son rachat par Facebook), l'application est essentiellement financée par des dons et des subventions. Elle ne collecte quasiment aucune donnée sur ses utilisateurs à part leur numéro de téléphone, requis pour créer un compte, et ne les exploite pas à des fins commerciales. 

La politique de confidentialité de Signal, WhatsApp et Messenger passée au crible par Forbes
La politique de confidentialité de Signal, WhatsApp et Messenger passée au crible par Forbes Crédit : Forbes

La messagerie propose aujourd'hui des fonctionnalités similaires à celles des services grand public, comme les messages et appels audio ou vidéo de groupe, les messages éphémères ou les stickers. La polémique WhatsApp ouvre un nouveau chapitre de sa courte existence. Alors qu'elle comptait seulement 10 millions d'utilisateurs en début d'année, elle va devoir convaincre le public qu'une alternative éthique est possible en quittant une plateforme sur laquelle est inscrit un quart de l'humanité.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Connecté Facebook Vie privée
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants