2 min de lecture Fil Futur

Pourquoi les spationautes flottent-ils dans l’espace ?

"Tchiip Tchip" fait le capitaine Haddock dans "On a marché sur la Lune", singeant un oiseau, tout en volant dans l’espace... Peu de temps après avoir couru derrière son whisky en bulles, à l’intérieur de la fusée lunaire à l’arrêt ! Mais au fait, pourquoi les spationautes de la station spatiale internationale volent-ils ?

micro generique Questions au saut du lit Jean-Baptiste Giraud iTunes RSS
>
Pourquoi les spationautes flottent-ils dans l'espace ? Crédit Image : NICK HAGUE / NASA / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Jean-Baptiste Giraud Journaliste

Pourquoi les spationautes de la station spatiale internationale volent-ils ? Vous avez le choix comme d’habitude parmi trois explications, mais une seule est la bonne ! 

Réponse 1) C’est parce qu’il n’y a plus d’attraction terrestre, qui nous attire vers le sol, et nous donne d’ailleurs une masse, un poids.

Réponse 2) C’est à cause du vide spatial, qui supprime la masse des objets et donc des hommes.
Réponse 3) C’est parce que dans la station spatiale internationale, deux forces s’opposent : les hommes comme les objets sont soumis à l’attraction terrestre d’un côté, mais également à la force centrifuge de l’autre.


La bonne réponse est la réponse 3, c’était un piège !


Les hommes qui sont actuellement dans la station spatiale internationale ne volent pas : ils tombent en permanence. Leur corps (tout comme la station) est en effet soumis à deux forces : la force d’attraction terrestre, qui subsiste à l’altitude à laquelle ils se trouvent, mais terriblement amoindrie. Mais dans le même temps, une autre force s’oppose à l’attraction terrestre :  c’est la force centrifuge provoquée par la vitesse de leur engin spatial qui tourne autour de la Terre à plus de 28.000 km/h !  

À lire aussi
Propulsé
Une partie de la fusée chinoise s'est désintégrée au-dessus de l'océan indien


Résultat, ils sont d’un coté attirés par la Terre, et de l’autre, attirés vers l’espace. Les deux s’annulent, le choix de l’altitude et de la vitesse de rotation, très précis, permettent ce fragile équilibre.

Vers une gravité artificielle ?

C’est pour les mêmes raisons qu’il est possible d’envisager des vaisseaux spatiaux dans lesquels une gravité artificielle sera rétablie lors de longs voyages dans l’espace : tout simplement en faisant tourner des modules de vie autour d’un axe principal, créant ainsi... une force centrifuge, et donc, un semblant de gravité.
Maintenant, vous aurez remarqué que je vous parle dans cette chronique de spationautes, et pas d’astronautes ou de cosmonautes. La raison est toute simple ! "Spationautes", c’est le mot français, "astronautes", le mot anglais, et "cosmonautes", le mot russe ! Vieil héritage de la Guerre froide. Pour désigner les spationautes chinois, on parle de "taïkonautes", tàikōngrén étant le nom donné à l’espace en mandarin. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Fil Futur Sciences Insolite
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants