2 min de lecture Réseaux sociaux

Pourquoi Facebook et Instagram menacent de devenir payants sur iPhone

Facebook tente de convaincre les utilisateurs d'iPhone de ne pas bloquer le suivi publicitaire de ses applications, comme une option permet désormais de le faire sous iOS 14.5.

La notification reçue par certains utilisateurs d'Instagram sous iOS 14.5
La notification reçue par certains utilisateurs d'Instagram sous iOS 14.5 Crédit : Ashkhan Soltani / Twitter
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Facebook passe à l'offensive. Inquiet de voir les propriétaires d'iPhone refuser le pistage publicitaire à la faveur d'une nouvelle option implémentée par Apple dans la dernière mise à jour d'iOS, le géant américain a commencé à communiquer auprès de certains utilisateurs d'Instagram pour les convaincre d'accepter d'être suivis pour améliorer la précision des publicités qui leurs sont proposées.

Comme le rapporte BFMTV, un message d'avertissement apparaît désormais sur l'application Instagram sous iOS 14.5 de certains clients d'Apple. 

“Cette version d’iOS nous oblige à demander votre permission pour pister certaines données depuis ce terminal”, explique l'entreprise qui liste trois façons dont les données collectées sont utilisées : "Montrer des publicités qui sont mieux personnalisées", "soutenir les entreprises qui reposent sur la publicité pour atteindre les consommateurs", et enfin "aider à garder Facebook gratuit"

Facebook est gratuit grâce à la publicité

À travers cette notification, repérée le 1er mai par le spécialiste de la vie privée Ashkan Soltani, Facebook n'hésite pas sous entendre que les restrictions mises en place par Apple pourraient le contraindre à faire payer l'accès à ses services, aujourd'hui gratuits.

À lire aussi
Facebook
Nouvelles conditions WhatsApp : que va-t-il se passer le 15 mai si vous les refusez ?

La perspective d'un Facebook payant, au coeur de multiples canulars et intox depuis les débuts du réseau social, a toujours été repoussée par l'entreprise qui fait de la gratuité l'un de ses fondements. "Facebook est gratuit et le sera toujours", indiquait le réseau social sur page d'accueil jusqu'en 2019. 

L'utilisation de Facebook est gratuite car l'entreprise base son modèle économique sur l'exploitation et la collecte de données personnelles à des fins publicitaires. "Pour financer la plate-forme, nous demandons aux annonceurs de payer pour diffuser leurs publicités sur la famille d’applications et de technologies Facebook. Cela nous permet de rendre Facebook accessible à tous gratuitement", explique le réseau social dans sa foire aux questions.

Apple permet de bloquer le suivi publicitaire sur iPhone

C'est le cœur de ce modèle économique qui est aujourd'hui attaqué par Apple. Depuis la mise à jour 14.5 du logiciel de l'iPhone, les propriétaires d'iPhone peuvent bloquer le suivi publicitaire des applications

Tous les éditeurs, dont Facebook, doivent demander l'autorisation pour suivre leur activité sur les applications et les sites Internet. En cas de refus, les apps, les entreprises publicitaires et les courtiers en données se retrouvent privés de précieuses informations comportementales pour diffuser des annonces sur-mesure. Ce qui promet de réduire l'efficacité de leurs campagnes et de diminuer leurs revenus.

Cette nouvelle mesure peut-elle conduire Facebook à changer de stratégie et devenir payant ? Lors de la présentation de ses résultats financiers du premier trimestre, Mark Zuckerberg avait évoqué "des vents contraires sur le secteur de la publicité ciblée en 2021" mais estimait néanmoins que l'impact de ces nouvelles restrictions restait "maîtrisable" pour son activité. Interrogée par RTL, l'entreprise américaine n'a pas donné suite à nos sollicitations.

Facebook a d'ores et déjà prévu d'afficher des messages pour donner plus de contexte aux utilisateurs d'iPhone avant qu'ils n'acceptent ou refusent le pistage publicitaire. "Nous afficherons un écran éducatif avant de présenter l’invite d’Apple pour aider les gens à prendre une décision éclairée sur la manière dont leurs informations sont utilisées", avait indiqué l'entreprise sur son blog.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Réseaux sociaux Facebook Instagram
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants