1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. "PES 2022" devient "eFootball" : que va changer le nouveau système "free-to-play" ?
2 min de lecture

"PES 2022" devient "eFootball" : que va changer le nouveau système "free-to-play" ?

Le rival historique de "FIFA" fait sa mue et enterre la licence "PES" qui sera remplacée cet automne par "eFootball", un jeu vidéo allégé gratuit avec des modes supplémentaires vendus en option.

PES laisse sa place à eFootball et devient free-to-play
PES laisse sa place à eFootball et devient free-to-play
Crédit : Konami
Benjamin Hue
Benjamin Hue

C'est une révolution pour le rival historique de FIFA. La fin d'une époque pour ceux qui ont connu le temps où PES était la reine des simulations de football sur console, au milieu des années 2000. L'éditeur japonais Konami a annoncé mercredi 21 juillet que PES 2022 ne verra pas le jour cet automne. Vendue à plusieurs dizaines de millions d'exemplaires depuis deux décennies, la licence Pro Evolution Soccer, anciennement "ISS", va disparaître, remplacée par eFootball, un jeu repensé qui embrasse un nouveau modèle économique, le fameux "free-to-play", très en vogue dans l'industrie.

"Nous avons décidé de créer un nouveau moteur de football, visant à repenser le système d’animation et les commandes du jeu. Le résultat final était encore plus impressionnant que ce que nous avions envisagé. Nous avions dépassé les limites de PES pour atteindre un nouveau royaume de football virtuel. Pour marquer cette nouvelle ère, nous avons décidé de retirer notre illustre nom de marque PES et de le rebaptiser "eFootball", explique Konami dans son communiqué.

Même s'il a toujours les faveurs des puristes pour son expérience de jeu plus réaliste que le bulldozer FIFA, PES ne boxe plus dans la même catégorie que son rival depuis le début des années 2010 et l'avènement du fameux mode FIFA Ultimate Team (FUT). Ce mode permet de créer son équipe et de la faire évoluer grâce à des packs de joueurs, maillots et stades à échanger contre des crédits, qu'il est possible d'accumuler au gré des victoires contre des joueurs en ligne ou en dépensant de la monnaie réelle. Très prisé par les joueurs, FUT est devenu en dix ans une véritable poule aux œufs d'or pour l'éditeur de FIFA qui réalise près d'un tiers de son chiffre d'affaires avec. 

Prenant acte de ces évolutions, Konami bouleverse son modèle économique et proposera cet automne un "eFootball" gratuit avec des options payantes. Le jeu de base offrira une expérience allégée avec des modes limités et un nombre d'équipes réduit (on parle de neuf équipes au lancement). Mais les joueurs pourront augmenter leur expérience en téléchargeant des modes de jeu supplémentaires vendus en option au sein d'un catalogue régulièrement mis à jour. Konami promet aussi un gameplay revu et de nouvelles animations à la faveur du passage à un nouveau moteur de jeu commun à toutes les plateformes. Les joueurs pourront profiter de la même expérience sur PS4, PS5, Xbox One, Xbox Series, PC et sur mobile, ouvrant la voie à des compétitions en ligne mélangeant les joueurs de tous les supports. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/