1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. NFT et Web3 : un hackathon virtuel avec des solutions Web3 pour un futur plus décentralisé
3 min de lecture

NFT et Web3 : un hackathon virtuel avec des solutions Web3 pour un futur plus décentralisé

Découvrez nos projets coup de cœur du hackathon organisé par Starton, la start-up qui permet à tous de se lancer dans le Web3 !

Hackathon pour un futur décentralisé
Hackathon pour un futur décentralisé
Crédit : Starton
micros
La rédaction numérique de RTL

Du 23 au 28 novembre s’est tenu le hackathon organisé par la startup Starton autour du thème "construire un futur décentralisé". Starton est une suite de développement web3 qui permet aux développeurs d’intégrer la blockchain dans un produit avec seulement quelques lignes de code.

La blockchain c’est cette base de données actualisée en temps réel par l’ensemble des utilisateurs du réseau, qui fonctionne sans organe central de contrôle et qui permet d’échanger des informations de manière sécurisée, fiable et non modifiable. "La blockchain est au cœur de notre monde qui s’hyperdigitalise. Avec Starton, nous souhaitons changer l’image rébarbative dont elle souffre ! Notre volonté est de permettre aux entreprises de profiter pleinement de ses bénéfices de manière très simple. La technologie s’avère être un véritable atout business pour ceux qui l’utilisent à bon escient et nous sommes, d’ailleurs, persuadés qu’elle va changer le monde tel que nous le connaissons, un peu comme Internet à son époque", précise Fabien Poggi, CEO de Starton. 

Quand on définit le web3 comme la nouvelle version d’internet, un écosystème qui est notamment constitué de NFT (fichier numérique identifiable et unique, stocké sur la blockchain) et où l’on retrouve l’importance des notions de désintermédiation, de technologies basées sur la blockchain, et surtout une philosophie de décentralisation et de communautés

Un concours avec 10.000 dollars à la clé

À l’occasion de ce hackathon, RTL s’associe à Starton autour de thématiques afin de lier les sujets info et blockchain tout en restant le plus accessibles à tous. L’événement, ouvert aux développeurs du monde entier, a eu lieu sur Gather, logiciel associant visioconférence et déplacement dans un métavers en 2D.

 
Les équipes, constituées de 1 à 6 personnes avaient jusqu'au 18 novembre pour s'inscrire. Entre le 21 et le 24 novembre, elles ont élaboré un projet autour du thème "construire un futur décentralisé". À l’issue de ces quatre jours, quinze équipes ont été sélectionnées par le jury pour participer à la finale, qui a eu lieu ce lundi 28 novembre. L’équipe gagnante touchera l’équivalent de 10.000 dollars en cryptomonnaie.
 
Parmi ces projets, en voici trois traitants de problématiques auxquelles l’écosystème médias est confronté et qui pourraient être résolues via les technologies Web3.
 
Le projet DeFacts, est une solution qui permet d’assurer la véracité d’une information de manière complètement décentralisée en proposant de passer par la blockchain et des personnes de confiance rémunérées pour valider une information. Comme si l’on faisait appel à un détective, une personne pourra, via cette base de donnée décentralisée, chercher un expert pouvant vérifier et confirmer l’information. Une solution contre la désinformation dans le cadre de recherches de plus en plus complexes sur certains sujets d’information.
 
Nous retenons également le projet Papertrust, communauté dans laquelle chaque contributeur est évalué sur sa fiabilité par le reste de la communauté grâce à une DAO -c’est-à-dire que les règles au sein de ce groupe sont automatisées et inscrites de façon immuable et transparente dans une blockchain. De quoi améliorer la traçabilité des prises de décision.
 
L’équipe StaIV a imaginé un journal décentralisé, "Le Monde 3.0", qui fonctionne sans intermédiaires entre le journaliste et le lecteur. Les données ne seraient pas stockées par une seule entreprise mais via un stockage distribué. Le lecteur paye directement le journaliste pour accéder à l’article souhaité. Le journaliste pourra donc proposer des articles directement à sa base sans forcément passer par une plateforme ou un titre de presse.
 
À travers ce Hackathon, l’objectif de Starton est donc de permettre à tous de se lancer dans le Web3… et pourquoi pas apporter des solutions aux problématiques de notre époque ! Des projets à suivre, donc, en attendant le nom de l’équipe gagnante !

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire