1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Lydia : ces fonctionnalités insoupçonnées de l'application
2 min de lecture

Lydia : ces fonctionnalités insoupçonnées de l'application

Grâce à une levée de fonds de 100 millions de dollars, Lydia devient la 23ème licorne française. L'application de paiement gratuit entre amis reste une référence chez les 18-35 ans mais peu savent que l'entreprise propose tous les services d'une banque en ligne, voire plus encore.

L'application est devenue la 23ème licorne française.
L'application est devenue la 23ème licorne française.
Crédit : Lydia
Théo Putavy

"Notre objectif, c'est de simplifier la vie des gens." Cyril Chiche, directeur général et co-fondateur de Lydia, présente les différentes fonctionnalités de sa "super-app" de services financiers déjà utilisée par 5,5 millions de personnes

Alors que Lydia est devenue la 23ème licorne française - entreprise non cotée en bourse dont la valeur est supérieure à un milliard de dollars - peu d'utilisateurs savent que l'application ne sert pas uniquement à se rembourser entre amis. Car Lydia est devenue, en quelques années, une véritable banque en ligne. 

Vous pouvez ouvrir un compte courant, prendre un crédit à la consommation, partager un compte ou encore payer en différé. Depuis peu, l'application propose même à ses utilisateurs d'investir en bourse ou dans les crypto-monnaies. La prochaine étape pourrait même être le crédit immobilier. 

Un seul mot d'ordre : la simplicité. "Nous avons redonné le contrôle au client, déclare Cyril Chiche à RTL.fr, en enlevant la pénibilité inutile qui a été installée depuis des années par les banques sans savoir pourquoi". 

Des opérations bancaires instantanées

À lire aussi

Pour ce faire, sur chaque menu de l'application, l'interface est "une phrase en français avec des trous" et le client n'a plus qu'à la remplir. En mettant fin aux délais des banques et à la complexité des opérations, elle tente de démocratiser des pratiques financières opaques - parfois risquées - comme les investissements en bourse. "Ce n'est pas parce qu'on fait simple qu'on fait confus", se défend le co-fondateur de la plateforme. 

Dans certains cas, l'utilisateur n'a plus aucune démarche à faire. Par exemple, Lydia a mis en place un système de "récompenses" ultra-simplifié. Lorsque l'on paye dans certaines grandes enseignes, des remises peuvent être mises à disposition. Lydia se charge alors de faire les démarches auprès des magasins et verse les "récompenses" tous les 20 du mois. 

Une "Roulette Lydia" a également vu le jour depuis le 30 juillet dernier. Tous les 1.000 paiements faits avec des cartes Lydia Visa, la roulette rembourse l'un des détenteurs de la carte. Une opération marketing ayant pour but de fidéliser les utilisateurs et de leur faire découvrir toutes les fonctionnalités de l'application. 

Puisque le défi de l'entreprise est là : ne plus exister que par le fameux "je te fais un Lydia", entré dans le langage courant. "Jusqu'à janvier 2021, nous n'avions pas d'équipe marketing. Nous croyons beaucoup dans le produit, dans la découverte par la pertinence, et ne voulons pas matraquer le client de publicités", confie Cyril Chiche alors que l'entreprise ambitionne d'être, d'ici 2025, le compte principal de 10 millions d'Européens. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/