1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Les États-Unis auront-ils bientôt leur propre station spatiale ?
1 min de lecture

Les États-Unis auront-ils bientôt leur propre station spatiale ?

Une entreprise américaine a annoncé avoir décroché un contrat pour créer un avant-poste orbital sans pilote. Le Pentagone n'a pas encore communiqué sur le sujet.

Le projet de station spatiale de la Sierra Navada Corporation
Le projet de station spatiale de la Sierra Navada Corporation
Crédit : Sierra Nevada Corporaiton
Coline Daclin

La station spatiale internationale ne leur suffit-elle plus ? Les États-Unis semblent en tous cas vouloir faire cavalier seul, et développer leur propre station spatiale. C'est la nouvelle mission de l'entreprise Sierra Nevada Corporation (SNC), qui a annoncé le 14 juillet dernier avoir décroché un contrat pour mettre au point une petite station spatiale sans pilote, dans le cadre du projet "Unmanned Orbital Outpost". Le Pentagone n'a en revanche pas encore communiqué sur le sujet.

Tout commence il y a un an, en juillet 2019, quand l'unité chargée de l'innovation au sein du ministère américain de la Défense, la Defense Innovation Unit (DIU), lance un appel à proposition pour son projet "Unmanned Orbital Outpost". Elle recherche un "avant-poste orbital autonome et volant librement".

C'est donc la SNC qui a remporté l'appel à projets. L'entreprise propose d'adapter son véhicule de transport spatial "Shooting Star", qui a été développé au départ pour les ravitaillements de la Nasa de la Station spatiale internationale. "Depuis, nous ne cessons d'identifier de nouvelles capacités et solutions qu'il peut offrir à une grande variété de clients. Les applications possibles de 'Shooting Star' sont sans fin", soutient Fatih Ozmen, le PDG de la Sierra Nevada Corporation dans le communiqué de la firme.

Quid du coût et des délais ?

"Le 'Shooting Star' actuel est déjà conçu avec des capacités importantes pour un avant-poste orbital et en ajoutant seulement quelques composants, nous sommes en mesure de répondre aux besoins du ministère de la Défense", assure pour sa part Steve Lindsey, vice-président de la stratégie en matière de systèmes spatiaux à la SNC, et ancien astronaute.

À lire aussi

Pour l'instant, aucune indication sur le coût d'un tel projet, ni même sur la date à laquelle il pourrait être opérationnel. Mais la SNC promet une station spatiale avec un système de guidage et de navigation, qui pourra être placé "sur une variété d'orbites" autour de la Terre.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/