1 min de lecture Propulsé

Espace : mystère autour de la disparition d'une étoile massive

VU DANS LA PRESSE - L'étoile massive située dans la galaxie Kinman a disparu sans raison apparente début juin. Les théories se multiplient du côté des scientifiques mais aucun ne parvient encore à expliquer ce phénomène.

La galaxie naine Kinman, observée par le téléscope Hubble
La galaxie naine Kinman, observée par le téléscope Hubble Crédit : Twitter / @tcddublin
Nicolas Barreiro

Du jamais vu dans l'astronomie ! Localisée à 75 millions d'années lumières de la Terre, dans la constellation d'Aquarius, plus précisément dans la galaxie naine Kinman, une étoile variable lumineuse bleue, 2,5 millions de fois plus brillante que le Soleil, a disparu sans laisser la moindre trace.

L'étoile était au cœur de plusieurs observations entre 2001 et 2011, avant d'être réétudiée en 2019. Sa disparition, révélée dans un rapport publié dans le Monthly Notices of the Royal Astronomical Society début juin, provoque l'incompréhension chez les scientifiques. 

Le quotidien britannique The Independent dévoile que l'étude de cette étoile avait permis de comprendre qu'elle avait atteint un stade très avancé de son existence et qu'elle était sur le point de mourir. Celle-ci servait donc de cas pratique dans l'étude de la mort d'une étoile massive. 

En temps normal, la mort d'une telle étoile provoque une implosion appelée supernova et laisse des marques notables derrière elle. Celle-ci n'en a pas laissé, d'où le mystère autour de sa disparition.

Deux hypothèses émises

À lire aussi
Ariane 5 décolle de Kourou (Guyane) avec 4 satellites de Galileo le 25 juillet 2018 Propulsé
Espace : le lancement de la fusée Ariane 5 de nouveau repoussé

L'hypothèse principale pour expliquer ce phénomène sous-entend que l'étoile serait entrée en collision avec un trou noir, provoquant sa disparition, mais pas de supernova. "Ce serait la première détection directe d'une étoile massive qui finit d'une telle manière", estime Andrew Allan, scientifique au Trinity College de Dublin et auteur de l'étude. Il ajoute qu'il serait "très inhabituel qu’une telle étoile massive disparaisse sans donner lieu à une explosion de supernova brillante".

Une seconde hypothèse, moins plausible, met en cause la perte de luminosité de l'étoile. Elle aurait perdu une masse importante, la rendant moins brillante. Mais lors de l'étude de 2019, les astronomes n'ont pas trouvé la moindre trace d'un potentiel changement d'activité.

Les recherches continuent afin de définir avec certitude les raisons de cette disparition. Les scientifiques, auteurs de cette recherche, comptent s'appuyer sur le Télescope géant européen, en construction jusqu'en 2025.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Propulsé Espace Astronomie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants