2 min de lecture Propulsé

La Mission Insight a enregistré plus de 500 frémissements de la planète Mars

Grâce aux ondes sismiques enregistrées depuis un an par la mission Insight, les chercheurs ont pu glaner de nombreuses informations sur la croûte martienne.

La planète Mars, capturée par le centre de contrôle de mission
La planète Mars, capturée par le centre de contrôle de mission Crédit : Indian Space Research Organisation (ISRO)
Venantia
Venantia Petillault et AFP

"Nous avons sondé l'intérieur de Mars comme jamais", ont indiqué les chercheurs de la mission Insight ce 24 février. En quinze mois de présence sur Mars, le robot InSight et son sismographe ont déjà détecté près de 500 frémissements des entrailles de la planète rouge, une récolte abondante qui livre le portrait d'une "planète vivante", secouée par de nombreux séismes.

Après 6 mois et demi de voyage dans l'espace et 480 millions de kilomètres parcourus, la sonde de la Nasa avait atterri en grande pompe dans la plaine martienne d'Elysium, en novembre 2018, permettant pour la première fois à l'humanité décoller son oreille contre le sol de la planète.

Et depuis, la planète s'est montrée plutôt bavarde : "Au 30 septembre 2019, InSight a détecté 174 événements sismiques, dont 24 sont relativement importants (d'une magnitude comprise entre 3 et 4)", indiquent les auteurs de six études publiées lundi 24 février dans Nature Geoscience et Nature Communication, des travaux internationaux impliquant plus de cent cinquante chercheurs.

Si l'activité sismique de Mars a déjà été théorisée, modélisée, jamais aucun tremblement de Mars n'avait été clairement identifié. Pour Charles Yana, chef de projet SEIS à l'agence spatiale française Cnes, "le nombre de ces détections est assez surprenant car les modèles n'en estimaient pas autant". "Et depuis septembre, ça continue", note Philippe Lognonné, chercheur de l'Institut de Physique du Globe de Paris et père de SEIS, le sismographe français embarqué par InSight.

À lire aussi
La sonde Osiris-Rex doit récolter des matériaux à la surface de l'astéroîde Bennu espace
Nasa : la sonde Osiris-Rex perd une partie des échantillon de l'astéroïdes Bennu

Le sismographe affiche maintenant au compteur pas moins de 460 événements détectés dont une quarantaine sont très probablement dus à des séismes, "des tremblements de terre associés à des failles qui jouent", comme les décrit le géophysicien.

Deux d'entre eux proviennent d'une région volcanique, située à 1.600 km de là où InSight a atterri, appelée "Cerberus Fossae" et constituée de canyons de plus de mille kilomètres de long dans lesquels de la lave s'est écoulée. "Dans cette zone, ça bouge en profondeur !", s'enthousiasme Charles Yana.

La Nasa avait mis en ligne en octobre les fichiers sonores de ces deux secousses (datant du 22 mai et du 25 juillet), "légèrement" traités et accélérés pour devenir audibles aux Terriens.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Propulsé Mars Espace
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants