1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. L'iPhone 13 pourrait embarquer une connexion par satellite pour appeler en zones blanches
2 min de lecture

L'iPhone 13 pourrait embarquer une connexion par satellite pour appeler en zones blanches

Dernier acteur majeur à prendre le virage de la 5G avec l'iPhone 12, Apple pourrait faire figure de pionnier dans les communications par satellite pour permettre à l'iPhone de passer des appels dans les zones non couvertes par le réseau mobile.

Un satellite (photo d'illustration)
Un satellite (photo d'illustration)
Crédit : CMSE
Benjamin Hue
Benjamin Hue

À quelques semaines de la rentrée d'Apple, les contours de la prochaine génération d'iPhone se précisent au fil des rapports publiés dans la presse spécialisée. Il est vraisemblablement acquis que l'iPhone 13 intégrera un nouvel écran 120 Hz dans ses déclinaisons Pro et des fonctionnalités vidéos plus poussées à sa sortie fin septembre. Selon une nouvelle rumeur, il pourrai aussi embarquer une connexion par satellite pour passer des appels même en l'absence de couverture cellulaire. 

L'information émane de l'analyste Ming-Chi Kuo, l'un des experts les plus avertis de l'univers d'Apple. Le spécialiste affirme dans une note récente aux investisseurs que l'iPhone 13 sera capable de se connecter au réseau satellitaire LEO par l'intermédiaire d'une version personnalisée de la puce modem X60 développée par le fondeur américain Qualcomm. Ce "mode satellite" proposerait des débits plus faibles qu'avec une couverture mobile mais suffisants pour passer des appels ou envoyer des messages depuis des endroits reculés.

Un système proche de celui des satellites Starlink d'Elon Musk

Situés en orbite basse terrestre à moins de 2.000 kilomètres d'altitude, juste au-dessus de l'atmosphère, les satellites LEO reposent sur des gammes de fréquences qui sont utilisées par de nombreux acteurs des télécommunications, des transports, de la météo, de l'agriculture ou du renseignement pour échanger des données. Ils sont aussi connus pour être au coeur du projet Starlink d'Elon Musk visant à fournir une connectivité Internet dans les zones mal desservies par les opérateurs classiques.

Selon Ming-Chi Kuo, le fournisseur le plus susceptible de travailler sur ce sujet avec Apple est Globalstar, qui exploite des dizaines de satellites à cette altitude pour des entreprises. Globalstar collabore aussi déjà avec Qualcomm pour prendre en charge ces bandes de fréquences dans ses futurs modems 5G. La compatibilité était jusqu'ici annoncée pour l'année prochaine. Son intégration dans l'iPhone 13 dès cette année serait une surprise.

Une rumeur surprenante

À lire aussi

Ming-Chi Kuo estime qu'il est peu probable de voir Apple proposer cette technologie par défaut dans ses futurs smartphones. L'idée serait plutôt de laisser les opérateurs collaborer individuellement avec Globalstar pour proposer cette fonctionnalité en option à leurs clients. Le service pourrait d'abord être limité à certaines applications natives dans un nombre restreint de marchés avant d'être progressivement utilisé pour fournir des expériences innovantes à l'avenir dans les nouveaux territoires explorés par Apple, comme la réalité augmentée ou la voiture autonome.

Le rapprochement entre l'industrie mobile et les communications par satellites est annoncé depuis plusieurs années avec la généralisation de la 5G. Mais le déploiement de cette technologie dans un smartphone grand public dès les prochaines semaines serait une réelle surprise tant les défis techniques, logistiques et économiques à surmonter semblent encore importants. En 2019, la firme de Cupertino confiait d'ailleurs à Bloomberg que ses équipes visaient plutôt un lancement dans un premier produit sous cinq ans.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/