2 min de lecture Expérience

Il va passer 40 jours dans une grotte "pour comprendre comment fonctionne le cerveau humain"

INVITÉ RTL - Christian Clot, explorateur français et suisse, va passer 40 jours, aux côtés de 13 personnes, dans la Grotte de Lombrives, dans l'Ariège. L'objectif : expérimenter à l'extrême la situation vécue par tous lors des confinements.

Thomas Sotto L'Entretien du Jour Thomas Sotto iTunes RSS
>
Ils vont passer 40 jours dans une grotte "pour comprendre comment fonctionne le cerveau humain" Crédit Image : Issam Rimawi / ANADOLU AGENCY / Anadolu Agency via AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
RTL Soir On Refait le monde - Sotto
Thomas Sotto édité par Charline Vergne

Pas besoin d'aller sur Mars pour trouver l'aventure. Christian Clot, un explorateur, chercheur et écrivain français et suisse, va plonger sous terre avec sept femmes et six hommes, le 14 mars. Pendant 40 jours ils vont vivre dans la Grotte de Lombrives, dans l'Ariège.

Pourquoi cette démarche ? "On sera en anomie temporelle, c'est à dire sans montre et sans voir le soleil. Un peu comme ce que l'on a tous vécu en 2020. Les gens se sont trouvés plongés dans une nouvelle situation et ont dû s’adapter. Que s'est il passé dans leur cerveau ? Comment a-t-on retrouvé une synchronicité humains ? C’est ce que l’on va essayer de comprendre grâce à cette mission", détaille l'explorateur au micro de RTL.

Tout au long de cette mission, les 14 volontaires vont perdre toute notion de l'espace-temps. Plus d’heure, plus de matin, de soir. "On pousse à l’extrême une situation pour l'accélérer, pour l’observer et essayer de comprendre un certain nombre de mécanismes physiologiques et cognitifs", précise-t-il.

Une expérience comme miroir des confinements

Cette grotte, qui est classée parmi les plus vastes du monde, est habituellement visitée par des touristes. La plus grande salle, la cathédrale, fait la taille de Notre-Dame de Paris. Comment va se dérouler la mission ? "On aura un endroit de vie, des habitations pour chacun de nous. C'est comme si on allait s’installer dans un nouveau monde. 40 jours et 40 nuits, c'est long, mais on aura plein de boulot : il faut qu'on crée l'eau, l'électricité, qu'on assainisse le camp, comme un petit village", énumère Christian Clot. 

À lire aussi
travail
Ariège : des primes divulguées par erreur dans un Ehpad, les salariés en colère

Et en parallèle, il y a toute la partie scientifique : pour comprendre comment fonctionne le cerveau humain. "On aura des appareils de monitoring, des électro-encéphalogrammes, et un sociomètre. Cet appareil permet de déterminer le temps que les gens passent ensemble. C'est la première fois qu'un groupe d'humains aussi conséquent se retrouve dans ces conditions. Il y a un côté merveilleux et cette notion est indispensable pour s'adapter." La clé est de savoir la retrouver dans les pires moments de la vie.

Ces 14 personnes sont préparées à cette mission depuis plusieurs années. Cette expérience se voudra le miroir des confinements vécus par les Français. Et en cas de conflit : pas question de quitter la mission ! "Il faudra apprendre à gérer ça ensemble", dit celui qui a confiance en son équipe. "Individuellement on ne pourrait pas s'en sortir, mais collectivement on a cette force. On compte les uns sur les autres."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Expérience Sciences France
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants