1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Confinement : "On s'y attendait", reconnaît le maire de Mandelieu-la-Napoule
2 min de lecture

Confinement : "On s'y attendait", reconnaît le maire de Mandelieu-la-Napoule

INVITÉ RTL- Le maire de Mandelieu-la-Napoule déplore l'annonce rapide des mesures de restrictions et la difficulté de mise en place qu'elles impliquent.

Mandelieu-la-Napoule.
Mandelieu-la-Napoule.
Crédit : AFP
Confinement : "On s'y attendait", reconnaît le maire de Mandelieu-la-Napoule
04:55
Confinement : "On s'y attendait", reconnaît le maire de Mandelieu-la-Napoule
04:55
Agnès Bonfillon
Agnès Bonfillon
Animateur

La nouvelle était attendue depuis plusieurs jours. Des mesures de confinement vont être mises en œuvre pour les deux prochains week-ends dans les communes du littoral des Alpes-Maritimes pour lutter contre la propagation de la Covid-19.

"On s'y attendait, ce sont les mesures qui avaient été évoquées samedi matin", explique Sébastien Leroy, maire de Mandelieu-la-Napoule, sur RTL. Cette mesure intervient au beau milieu d'une période de vacances scolaires, ce qui pourrait poser des problèmes d'organisation.

De nombreux touristes sont, en effet, présents sur place. "C'est très problématique, explique Sébastien Leroy, et ça fait partie de l'incompréhension et de la consternation de plusieurs d'entre nous." Car, beaucoup demandaient depuis longtemps de telles restrictions dans le département.

"Ça fait des semaines qu'on se demande s'il ne faut pas mettre en place de telles mesures à l'approche des vacances, explique l'élu. Et aujourd'hui, en pleine période touristique, on se retrouve avec des mesures très dures avec un préavis de quasiment 24 heures. Pour beaucoup, ça a été particulièrement compliqué à analyser en termes d'application logistique sur le terrain."

On aurait aimé avoir plus d'informations préalables et qu'on ne se retrouve pas devant le fait accompli

Sébastien Leroy, maire de Mandelieu-La-Napoule, sur RTL
À lire aussi

Le maire de Mandelieu-la-Napoule rapporte également que les décisions n'ont pas fait l'objet d'une consultation conséquente des élus. "On a appris que le ministre de la Santé venait à Nice samedi, on a appris par les médias qu'il avait demandé des mesures plus fortes à l'issue du week-end et on a eu une concertation de deux heures par visioconférence avec des élus." 

L'occasion de manifester ses inquiétudes quant à la mise en place logistique, pratique, de ces mesures. "La réponse est, pour l'instant, la mobilisation des forces de l'ordre, mais la mission de chaque élu va être de faire respecter les règles en vigueur sur son territoire. Comment va-t-on gérer les voitures qui entrent et sortent, faut-il se positionner à chaque sortie d'autoroute..." 

"On aurait aimé avoir plus d'informations préalables et qu'on ne se retrouve pas devant le fait accompli alors qu'on nous dit depuis des semaines que tout va bien et là, en 24 heures que tout va mal".

L'équipe de l'émission vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/