1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Google Home, l'assistant vocal intelligent débarque en France
3 min de lecture

Google Home, l'assistant vocal intelligent débarque en France

Les assistants domestiques sont au coeur d'une intense bataille entre les géants du numérique qui cherchent à imposer leur solution comme la nouvelle interface de référence entre l'homme et la machine. En commercialisant son enceinte intelligente en France jeudi 3 août, Google prend de court Amazon, Apple et Orange.

Benjamin Hue
Benjamin Hue

Premier constructeur à franchir la barrière de la langue de Molière, Google lance la bataille des assistants domestiques en France. Conformément à la promesse affichée lors de sa conférence pour les développeurs en mai dernier, l'entreprise américaine est la première à commercialiser une enceinte intelligente à commande vocale dans l'Hexagone. L'appareil, baptisé Google Home est disponible dès ce jeudi 3 août sur le Google Store avant de s'afficher le 8 août en magasin au prix de 149 euros.

Commercialisé aux États-Unis depuis novembre 2016 au prix de 129 dollars, Google Home est une enceinte cylindrique qui permet de solliciter les services et l'intelligence artificielle de Google à la voix. Il répond aux questions de ses propriétaires et peut effectuer de multiples actions en interagissant avec les objets connectés de la maison.

Toutes ces actions sont exécutées par Google Assistant, l'assistant virtuel intelligent de Google, qui parle français depuis mai. Nourri à l'intelligence artificielle, ce logiciel est capable de répondre aux questions formulées en langage naturel, d'apporter des informations pertinentes en fonction du contexte, de faire des recherches parmi les milliards de données traitées par Google Search et de rediriger vers les nombreux services de la galaxie Google. Google Home peut ainsi diffuser de la musique, effectuer des achats en ligne, dire la météo, commander un taxi, donner les horaires d'une boutique, rappeler un rendez-vous, régler un thermostat, baisser l'intensité d'une ampoule... L'appareil peut également diffuser des flash infos des radios partenaires RTL, Europe 1 et Radio France et permet de diffuser le contenu audio d'un smartphone via Chromecast en Bluetooth.

Google avant Orange début 2018

Premier constructeur à commercialiser une enceinte intelligente en France, Google prend de court ses concurrents. Disponible depuis l'automne 2014 aux États-Unis, l'Amazon Echo s'est arrogé la majorité des parts du marché. Son intelligence artificielle Alexa a trouvé sa place dans de nombreux appareils où la commande vocale est plus naturelle que les interactions au clavier. Elle dispose aujourd'hui de plus de 7.000 applications compatibles avec des instructions vocales. Mais elle ne parle pas encore français et est seulement disponible aux États-Unis, au Royaume-Uni et en Allemagne.

À lire aussi

Pionnier des assistants personnels, Apple a annoncé lors de la dernière WWDC un approfondissement de Siri et le lancement en fin d'année aux États-Unis du HomPod, une enceinte intelligente qui met l'accent sur le son pour jouer à la fois sur les plates-bandes de l'Amazon Echo et de Sonos. Mais aucun lancement français n'est prévu avant l'année prochaine. Chez Samsung, le nouvel assistant Bixby n'est pour l'instant qu'une promesse et la plupart de ses fonctions n'ont pas encore été déployées à grande échelle. En France, le premier concurrent de Google devrait donc être Orange, dont l'assistant intelligent Djingo sera disponible au début de l'année. Il permettra notamment de contrôler la box Internet, les objets connectés, de passer des appels et d'effectuer des commandes en ligne.

En attendant Facebook

Désireux de trouver lui aussi sa place dans les foyers, Facebook est également en train de développer son propre assistant domestique. Différent des produits proposés par Google, Amazon et Apple, l'appareil devrait prendre la forme d'une tablette dotée de micros et de plusieurs haut-parleurs. Il ne fonctionnerait pas à la voix mais seulement par l'intermédiaire de son écran tactile de 13 à pouces. Selon Bloomberg, cet appareil Android hybride serait principalement dédié aux conversations vidéos sur Facebook Messenger avant d'intégrer par la suite des fonctionnalités d'assistance vocales plus poussées lorsque l'assistant personnel de Facebook, baptisé M, aura atteint sa maturité. Facebook vient d'ailleurs de faire l'acquisition d'une société spécialisée dans l'intelligence artificielle pour atteindre cet objectif.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/