1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Franky Zapata dévoile la Jet Racer, "le nouveau tapis volant d'Aladin"
2 min de lecture

Franky Zapata dévoile la Jet Racer, "le nouveau tapis volant d'Aladin"

Trois ans après sa traversée de la Manche en flyboard, Franky Zapata revient avec une voiture monoplace volante, un « produit fini » qui ne sera néanmoins pas destiné au grand public. RTL est allé rencontrer l’inventeur marseillais dans son garage futuriste.

Franky Zapata revient aujourd’hui avec une voiture monoplace volante, la Jet Racer
Franky Zapata revient aujourd’hui avec une voiture monoplace volante, la Jet Racer
Crédit : Marie Bonnetblanc
Hugo Amelin & Marie Bonnetblanc

"C’est le tapis volant d’Aladin", affirme Franky Zapata l’inventeur marseillais au micro de RTL. Ce lundi 8 août, il dévoilait sa nouvelle voiture volante, nommée Jet RacerUne passion de s'affranchir de la gravité terrestre qui le suit depuis ses débuts

Maintenant, le chef d'entreprise souhaite partager sa passion avec le commun des mortels. C’est pourquoi il organise un concours pour choisir les gens qui l’accompagneront aux Etats-Unis en fin d'année afin de réaliser des essais. Cent personnes seront tirées au sort puis 25 seront finalement sélectionnées. Les conditions de sélections se feront à l’affect : "Si on tire au sort un pépé de 90 ans passionné d’aviation, lui, il est sûr d’être pris", affirme Franky Zappata. 

La sécurité est la première case qu’il doit cocher. Ainsi, il explique : "chaque système est triplé, c’est la première machine ou tout peut casser sans mener à la chute". En tout, ce n’est pas moins de dix minis réacteurs que possède cet engin semi-autonome. Si l’un des bras cède, celui qui se situe à l’opposé est capable de prendre le relai. 

Le tout est géré par des algorithmes créés sur place, en fonction de différents éléments (poids, taille, âge….). En position assise, il n’y a plus qu’à commander cet engin volant dans la direction de votre choix. En cas de problème, un seul bouton ("return home") permet à la voiture volante de revenir à l’endroit où elle a décollé. 

Des premiers cas d'usage imaginés

À écouter aussi

Il aimerait réaliser son rêve en changeant avec cette voiture volante la mobilité de demain. Il se laisse entre 7 et 8 ans pour y arriver. Ce sont des machines d’hyper-mobilités allant de 0 à 100km/h en 1,5 sec. Elles ne sont pour l’instant pas destinées à être vendues, ni à être utilisé au quotidien. 

Son premier usage sera probablement ludique, une attraction de loisir pour curieux et amoureux des airs. Cependant, Franky Zapata imagine des scénarios où sa voiture volante serait utile : lors d’un accident de voitures sur l’autoroute par exemple, alors qu’un hélicoptère ou un camion de secours aurait des difficultés à intervenir dans un temps record, grâce à son Jet Racer un médecin urgentiste pourrait être acheminé rapidement et sans contrainte. 

Il faudra encore des centaines d’essais avant de voir peut-être des Jet Racer dans les airs. Entre temps un projet hybride devrait voir le jour prochainement. Franck Zapata espère en construire 1.000 modèles d'ici deux ans. Un prototype qui s’inscrit exactement dans l’air du temps

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire