1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Franky Zapata révèle sur RTL comment il arrive à piloter son Flyboard Air
1 min de lecture

Franky Zapata révèle sur RTL comment il arrive à piloter son Flyboard Air

INVITÉ RTL - L'inventeur du Flyboard Air décrypte la façon dont il pilote son engin. "Au début, quand il n'y a pas de vitesse, je déstabilise mon centre de gravité", confie-t-il.

Franky Zapata à Cannes le 22 avril 2018
Franky Zapata à Cannes le 22 avril 2018
Crédit : VALERY HACHE / AFP
Franky Zapata raconte comment il arrive à piloter son Flyboard Air
01:33
Franky Zapata raconte comment il arrive à piloter son Flyboard Air
01:33
Franky Zapata raconte ses sensations lors du premier vol en Flyboard Air
01:35
Franky Zapata raconte ses sensations lors du premier vol en Flyboard Air
01:35
Franky Zapata invité dans "La Curiosité est un vilain défaut" sur RTL
35:11
Franky Zapata invité dans "La Curiosité est un vilain défaut" sur RTL
35:11
Sidonie Bonnec & Thomas Hugues

Dans les airs, il a des allures de super-héros. Comment Franky Zapata arrive-t-il à piloter son engin révolutionnaire, véritable star du dernier défilé du 14 juillet à Paris ? L'inventeur du Flyboard Air était l'invité de La Curiosité est un vilain défaut sur RTL, mercredi 2 octobre. 

"C'est assez complexe à expliquer, lance le Marseillais. Intuitivement c'est assez simple, mais c'est comme si je vous demandais comment vous marchez. En réalité, si vous analysez la marche, vous déplacez votre centre de gravité. En fait, la marche c'est une déstabilisation (...) Comme votre corps tombe vers l'avant vous mettez les pieds devant plus ou moins l'un derrière l'autre. Quand je vole c'est pareil".

Franky Zapata poursuit : "Je déstabilise mon centre de gravité au début, quand il n'y a pas de vitesse. La machine et moi on tombe et au moment je ne veux plus que ça se renverse vers l'avant je ramène mon corps vers l'arrière et je conserve la position. Là, je commence à me déplacer, à accélérer très vite. Et puis au bout d'un moment je rentre en contact avec l'air, qui devient de plus en plus dur. Il y a alors un autre phénomène : le centre des forces aérodynamiques. Du coup, je bouge mon corps et les réacteurs par rapport à la résistance de l'air sur mon corps".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/