2 min de lecture Connecté

Facebook veut vous payer pour répondre à des études sur ses produits

Le réseau social lance une application d’étude proposant de rémunérer des utilisateurs en échange de leur participation à des programmes d’amélioration de ses services. Disponible aux États-Unis, le service devrait s'étendre à d'autres pays en 2020.

Facebook veut comprendre comment ses utilisateurs utilisent ses produits
Facebook veut comprendre comment ses utilisateurs utilisent ses produits Crédit : Facebook
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste RTL

"Bon travail, vous gagnez cinq euros ! Votre récompense va être transférée sur votre compte Paypal d’ici dix jours". Facebook met la main à la poche pour comprendre ce que vous faites et ce que vous aimez sur ses plateformes. Le groupe de Mark Zuckerberg a lancé lundi 25 novembre ViewPoints, une nouvelle application d’étude de marché qui propose à ses utilisateurs à participer à des enquêtes, missions et sondages afin d'améliorer le réseau social mais aussi les différents services et produits de son écosystème comme Instagram, WhatsApp, Portal ou Oculus.

"Nous pensons que la meilleure façon d’améliorer les produits consiste à consulter directement les utilisateurs", écrit Facebook dans un post de blog. L'entreprise de Mark Zuckerberg reste flou sur le contenu des missions mises en oeuvre à travers ViewPoints.

"Les programmes peuvent être des tâches, des recherches, des enquêtes ou l'essai de nouveaux produits", peut-on lire dans les conditions d'utilisation du service. La première enquête porte sur le bien-être. A travers elle, le réseau social espère "mieux comprendre l'impact de l'utilisation des réseaux sociaux sur le bien-être des personnes" et "concevoir de meilleurs produits en limitant les impacts négatifs des médias sociaux". 

Facebook pourrait proposer des récompenses

Facebook explique que les utilisateurs se verront notifier quelles informations seront collectées et comment elles seront utilisées avant chaque mission. Parmi les données concernées figurent le nom, la date de naissance, le mail et le sexe, que les utilisateurs doivent fournir au moment de leur inscription. D'autres informations, comme la localisation, sont aussi susceptibles d'être collectées.

À lire aussi
Jean Castex était l'invité de Léa Salamé et Thomas Sotto, sur France 2, le jeudi 24 septembre 2020. Coronavirus France
Jean Castex a-t-il tué StopCovid en avouant ne pas l'avoir téléchargée ?

En échange, les utilisateurs de ViewPoints se verront créditer un certain nombre de points qu’ils pourront accumuler, selon un taux de conversion de 1.000 points pour 5 dollars, pour recevoir de l’argent via un compte Paypal. Jusqu’à 600 dollars peuvent ainsi être cumulés chaque année. Facebook se réserve aussi le droit de proposer des récompenses sans valeur monétaire.

Plusieurs initiatives pour étudier les comportements

Le lancement de ViewPoints intervient après une série de scandales relatifs aux études de marché menées par Facebook. En juin dernier, le réseau social avait été épinglé dans la presse américaine pour avoir rémunéré des adolescents pour exploiter les données de leurs smartphones par l'intermédiaire de l'application mobile Facebook Research, désormais fermée.

Le groupe avait également dû retirer de l'App Store l'application Onovo qui collectait de nombreuses données comportementales en fournissant en échange un service de VPN. A la suite de ces polémiques, il a lancé Study en juin dernier, une application du même type cette fois réservée aux personnes majeures.

Facebook semble avoir retenu la leçon. Seuls les utilisateurs âgés de 18 ans au moins sont autorisés à participer à ViewPoint, même si l'entreprise n'indique pas comment elle va s'assurer que des mineurs ne prennent pas part aux enquêtes. La société s'engage également à ne pas vendre les données à des tiers ni partager l'activité de ses utilisateurs sans leur autorisation. ViewPoints est seulement disponible aux Etats-Unis pour l'instant mais il est prévu de l'étendre à d'autres pays l'année prochaine.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Connecté Facebook Réseaux sociaux
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants