1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Facebook veut changer de nom dès la semaine prochaine
2 min de lecture

Facebook veut changer de nom dès la semaine prochaine

Critiqué pour les pratiques de ses réseaux sociaux, le groupe technologique aurait prévu de se renommer pour mieux refléter ses ambitions dans le métavers, vu par Mark Zuckerberg comme l'Internet de demain.

Le réseau social Facebook (illustration)
Le réseau social Facebook (illustration)
Crédit : AFP
Benjamin Hue
Benjamin Hue

Oubliez les scandales. Mark Zuckerberg veut imposer Facebook comme l'entreprise leader du métavers. Quelques jours après avoir annoncé le recrutement sous cinq ans de 10.000 profils hautement qualifiés en Europe pour bâtir ce monde virtuel persistant qui pourrait devenir l'Internet de demain, le milliardaire de 37 ans serait sur le point de changer le nom de l'entreprise pour mieux refléter ses ambitions futuristes.

Selon le site spécialisé The Verge, un nouveau nom sera donné au groupe Facebook dès la semaine prochaine à l'occasion de la conférence annuelle Facebook Connect qui débute le 28 octobre. Le changement de marque positionnerait le réseau social Facebook et son application comme un simple produit parmi les nombreux services d'une société-mère supervisant des entreprises comme Instagram, WhatsApp ou Oculus.

Ce nouveau nom pourrait aussi servir à distinguer davantage les travaux futuristes initiés par Mark Zuckerberg dans le métavers et les lunettes connectées des nombreuses affaires qui valent à la plateforme Facebook d'être dans le viseur des régulateurs qui lui reprochent d'occuper une position de monopole. 

Facebook n'a pas souhaité commenter cette information. Mais selon la source de The Verge, le nouveau nom pourrait avoir quelque chose à voir avec Horizons, le nom de la version en réalité virtuelle du réseau social développé par Facebook depuis quelques années. Le nom de cette application a récemment été modifié en Horizon Worlds et l'entreprise a présenté un outil collaboratif en réalité virtuel nommé Horizon Workrooms.

À lire aussi

En 2015, un autre géant technologique américain avait usé de la même stratégie. Google avait réorganisé ses activités sous la holding Alphabet pour clarifier la structure du groupe et souligner qu'il n'était plus un simple moteur de recherche mais bel et bien une entreprise tentaculaire dont les activités ont autant trait à la santé connectée qu'aux voitures autonomes ou à la publicité. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/