1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Facebook développe son "Safety Check" afin de le rendre plus accessible
2 min de lecture

Facebook développe son "Safety Check" afin de le rendre plus accessible

Au lendemain de plusieurs attaques terroristes en Europe, le réseau social repense cet outil qui permet de rassurer ses proches en cas d'événement meurtrier.

Une personne se sert de son smartphone
Une personne se sert de son smartphone
Crédit : Thinkstock
Benjamin Pierret & AFP

Quelques jours après le double attentat de Catalogne, qui a fait 15 morts entre Barcelone et Cambrils les 17 et 18 août derniers, Facebook a annoncé un renforcement de son "Safety Check", lundi 21 août. Cet outil, qui permet aux utilisateurs d'indiquer à leurs contacts qu'ils sont en sécurité lorsqu'ils se trouvent à proximité d'un événement meurtrier, sera désormais simplifié. 

Le réseau social active son "Safety Check" après avoir reçu des alertes des agences mondiales de signalement de crise et un volume important des messages concernant un incident. Jusqu'à présent, les utilisateurs situés dans la zone de l'événement étaient invités à se signaler "en sécurité". Dorénavant, la fonction est accessible par l'utilisateur via un onglet spécifique dans le menu principal des favoris. Un changement annoncé par le groupe sur sa page "Disaster Response on Facebook". 

Une mise en place progressive

En cliquant dessus, l'utilisateur peut voir "où le Safety Check a été activé récemment, y trouver des informations et, le cas échéant, apporter son aide", poursuit Facebook. L'utilisateur peut se signaler "en sécurité" et vérifier si des "amis" se sont signalés aussi. Pour l'instant, cette nouvelle fonctionnalité ne semble pas disponible en France. De fait, le réseau social précise que le nouvel onglet sera déployé progressivement. 
L'annonce de cette transformation du "Safety Check" par Facebook intervient après une semaine secouée par plusieurs attaques en Europe. Celles de Catalogne, mais également une attaque au couteau en Russie qui a fait au moins sept blessés samedi 19 août, revendiquée par l'État islamique. Une attaque similaire en Finlande, survenue la veille, fait l'objet d'une enquête pour acte de terrorisme

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/