1 min de lecture Propulsé

États-Unis : Space X développe une navette pour un tour du monde en 60 minutes

VU DANS LA PRESSE - SpaceX développe une navette militaire ultra-rapide pour transporter en une heure du matériel et des troupes, n’importe où sur la surface du globe, à l'aide de fusées réutilisables qui devront atteindre ou dépasser les limites de l’atmosphère.

Un prototype de Starship (illustration)
Un prototype de Starship (illustration) Crédit : Loren Elliott / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
Florise Vaubien
Florise Vaubien Journaliste

SpaceX est en train de développer un transport militaire ultra-rapide : un cargo du futur capable de transporter en une heure du matériel et des troupes, et ce, n’importe où sur la surface du globe, rapporte Vice. D’après TechCrunch, des fusées réutilisables devront atteindre ou dépasser les limites de l’atmosphère pour réaliser ces trajets express, économes en carburant.

Ce projet a été signé en collaboration avec l’U.S. Transportation Command (USTRANSCOM). "Imaginez le fait de transporter l'équivalent de la charge d'un C-17 n'importe où dans le monde en moins d'une heure", a déclaré le général Stephen R. Lyons, patron de la structure logistique militaire américaine. 

"Durant les soixante-quinze années passées environ, nous avons été limités à l'altitude de 40.000 pieds et à la vitesse de 950 km/h pour notre méthode la plus rapide de transport logistique – la voie aérienne", a détaillé de son côté Dee Mewbourne, haut gradé de l'USTRANSCOM.

Un premier concept dès 2021

Grâce au partenariat public-privé nommé Cooperative Research and Development Agreements (CRADA), Space X et le Pentagone débloqueront des fonds pour ce futur projet. Une "preuve de concept" devrait être dévoilée dès 2021

À lire aussi
Un satellite au-dessus de la Terre (illustration) Propulsé
Un "satellite éboueur" va être envoyé dans l'espace en 2025

Par ailleurs, la firme d’Elon Musk a signé, lundi 5 octobre, un contrat avec le Pentagone à hauteur de 149 millions de dollars, soit 126 millions d’euros. En cause : des nouveaux satellites "destinés à surveiller les lancements de missiles et fusées". 

Space X avait déjà annoncé travailler sur la construction de spatiosports, détaille Korii. Ils pourront servir de bases de lancement à leurs futures fusées Starship pour réaliser des voyages vers la Lune, vers Mars, ou vers une destination terrienne.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Propulsé Espace Armée
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants