1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Environnement : il n'existe plus que 3% de mammifères sauvages sur la Terre
1 min de lecture

Environnement : il n'existe plus que 3% de mammifères sauvages sur la Terre

Alors que la population mondiale a triplé depuis 1950, que nous sommes environ 8 milliards d'âmes à peupler la Terre, c'est davantage notre mode de vie, que notre nombre, qui pose problème aujourd'hui.

Si l'on regarde le pourcentage de mammifères sur la Planète : 77% concernent le bétail élevé par et pour l'Homme, 30 % correspondent aux êtres-humains et 3% seulement concernent les animaux sauvages.
Si l'on regarde le pourcentage de mammifères sur la Planète : 77% concernent le bétail élevé par et pour l'Homme, 30 % correspondent aux êtres-humains et 3% seulement concernent les animaux sauvages.
Crédit : Alain Mafart-Renodier / Biosphoto / Biosphoto via AFP
Environnement : il n'existe plus que 3% de mammifères sauvages sur la Terre
13:11
micros
Allain Bougrain Dubourg - édité par Charline Vergne

Le jeudi 22 avril, aura lieu le Jour de la Terre, fêté depuis 1970. Ce jour-là, chaque citoyen est invité à effectuer un geste en faveur de l'environnement : manger local, se déplacer à vélo, redécouvrir la biodiversité qui l'entoure...

Alors que la population mondiale a triplé depuis 1950, que nous sommes aujourd'hui environ 8 milliards d'âmes à peupler la Terre, et que nous pourrions être 10 milliards à l'horizon 2050, c'est davantage notre mode de vie, que notre nombre, qui pose problème. Par exemple : un Africain, lorsqu'il a accès à l'eau, consomme en moyenne 50 litres par jour, alors qu'un Français va en consommer 150 litres... Et un Américain, 300 litres.

Si l'on observe le pourcentage de mammifères sur notre planète, on constate que 77% concernent le bétail élevé par et pour l'Homme, 30% correspondent aux êtres-humains, et 3% seulement concernent les animaux sauvages.

Depuis quelques années, la lutte contre le réchauffement climatique semble de plus en plus prégnante. Et pour cause : depuis 2015, nous connaissons des records de chaleur. Jusqu'en 2040, au moins, ils devraient se poursuivre, quelques soient nos émissions. 
Pour Nicolas Hulot, invité au micro de RTL : "L'avenir se détermine dans les choix et priorités que nous allons définir pour les 15 prochaines années."

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/