1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Panne internet dans plusieurs villes de France après des "actes de malveillance" sur des câbles
2 min de lecture

Panne internet dans plusieurs villes de France après des "actes de malveillance" sur des câbles

Des câbles de fibre sectionnés entre l'Île-de-France et l'est du pays provoquent d'importantes perturbations du réseau sur le territoire. Des actes de malveillance sont suspectés.

Des câbles de fibre optique
Des câbles de fibre optique
Crédit : AFP
Benjamin Hue
Benjamin Hue

Si vous rencontrez des problèmes avec votre connexion à Internet ce mercredi 27 avril, l'explication réside vraisemblablement dans des coupures de câbles de fibre optique constatées en Île-de-France et dans l'Est du pays ce matin. "Il y au moins trois points de coupures différents, tombés entre 3 heures et 5 heures du matin et séparés de plusieurs dizaines de kilomètres", a confié un opérateur de l'un de ces réseaux stratégiques à RTL. Une quatrième section a été recensée dans l'Est.

Il s'agit de câbles de fibre optique longue distance, reliant Paris à plusieurs grandes métropoles, à savoir Lille, Strasbourg et Lyon. Ces câbles souterrains sont dédiés aux liaisons commerciales sur les réseaux longue distance. Mais ils peuvent occasionner des perturbations chez les particuliers par le jeu du reroutage du trafic. Les antennes-relais qui fournissent la connexion à l'Internet mobile des smartphones sont aussi susceptibles d'être impactées.

De milliers d'utilisateurs ont remonté des pannes de réseau depuis le début de la matinée essentiellement concentrées dans l'est et le nord du pays. France 3  Régions parle de "plusieurs régions dont l'Alsace impactées". De nombreux signalements sont aussi constatés chez des internautes de la région de Grenoble. Des milliers de rapports mentionnent des perturbations sur le réseau Free, indique le site Down Detector. L'opérateur n'a pas donné suite aux sollicitations de RTL pour l'instant. Le site Zone ADSL parle de près de 9.000 pannes sur l’Internet fixe ces dernières 24 heures, et plus de 1.500 sur l'Internet mobile, majoritairement chez Free, puis dans une moindre mesure SFR. Les autres opérateurs ne sont pas affectés à ce stade.

Vraisemblablement un acte de malveillance

Plusieurs acteurs des télécoms évoquaient sans détour à la mi-journée des actes de malveillance. L'opérateur régional Netalis, fortement impacté, a indiqué qu'il allait engager une action en justice pour "retrouver les coupables de ces actes de malveillances". Le compte Twitter de l'équipe réseau de l'opérateur Free évoque également de "multiples actes de malveillances sur infra fibre durant la nuit et la matinée". "Les coupures sont relativement rares, quelques dizaines par an sur toute la France, généralement c’est à cause de travaux avec des pelleteuses. Mais dans ce cas, trois câbles ont été coupés en même temps et à des endroits distincts en pleine nuit", nous confie un autre opérateur télécom.

À lire aussi

Une source officielle étatique a confirmé à L’Obs qu’il s’agit d’un "acte de malveillance coordonné", particulièrement "grave" et "très rare". Selon cette source, "c'est clairement du sabotage et le parquet a été saisi. Cette situation est très préoccupante parce qu’il s’agit d’une vraie opération. Ça peut être des petits malins militants comme beaucoup plus grave. La gendarmerie va être mobilisée pour surveiller sur le terrain", écrit L'Obs. Le ministère de l'Économie a confirmé à l'AFP avoir été informé du problème de "tuyaux sectionnés" qui pourraient correspondre à des actes de vandalisme.

Les opérateurs de ces réseaux que nous avons interrogés estiment que ces dégradations peuvent mettre plusieurs jours pour être réparées.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/