1. Accueil
  2. Actu
  3. Santé
  4. Pourquoi le jardinage nous fait-il autant de bien ?
3 min de lecture

Pourquoi le jardinage nous fait-il autant de bien ?

Jardiner, ce n’est pas seulement bénéfique parce que cela nous permet de manger des fruits et des légumes frais et sans pesticides. C’est une activité qui permet d’entretenir sa forme physique et mentale.

Du jardinage (image d'illustration)
Du jardinage (image d'illustration)
Crédit : JEAN-MICHEL GROULT / BIOSGARDEN / BIOSPHOTO VIA AFP
Pourquoi le jardinage nous fait autant de bien ?
00:03:59
Pourquoi le jardinage nous fait autant de bien ?
00:03:59
Micro générique Switch 795x530
Aline Perraudin

Depuis le premier confinement, on assiste à un retour en force du jardinage, qui ne s'est pas démenti depuis. C'est sûrement parce que le jardinage est bon pour notre santé. Le jardinage a alors représenté une véritable bouffée d’oxygène pour de nombreuses personnes et on peut dire qu'elles ont eu une excellente idée tant il apporte de bienfaits.
 
Et ces bienfaits sont de tout ordre, aussi bien physiques que mentaux. Jardiner est considéré comme de l’exercice physique d’intensité modérée au même titre que la marche rapide ou une partie de tennis en double. Creuser, bêcher et couper du bois s’apparentent même à des exercices de forte intensité. Selon les activités, jardiner est plus ou moins exigeant physiquement, mais disons qu’en moyenne, 45 minutes de jardinage, ça équivaut à une  demi-heure d’aérobic.  

Pour le très sérieux Institut de recherche du bien-être, de la médecine et du sport santé, le jardinage est comparable à un entraînement physique car il sollicite l’ensemble des muscles et des articulations et fait brûler des calories. Jardiner entretient la force physique, l’équilibre quand par exemple, on ratisse ou taille, et aide à rester mince. 

Le plein de vitamine D

D’accord, mais on entend dire aussi que jardiner fait mal au dos. Il faut faire attention aux mouvements et aux postures que l'on prend, se baisser en pliant les genoux, éviter le port de charges trop lourdes, avoir les outils bien adaptés à sa taille, avec des manches longs pour ne pas avoir à trop se pencher en avant. Et comme pour tout exercice physique, il est recommandé de s’échauffer, et de commencer par des activités légères, comme cueillir la récolte ou arroser quelques plants. On évite aussi de faire la même activité trop longtemps sous peine de courbatures le lendemain !

Ces précautions prises, le jardinage est une très bonne activité. Comme elle se pratique en plein air, elle permet de faire le plein de vitamine D qui est synthétisée par notre peau à partir des rayons du soleil. Cette vitamine est essentielle pour la  bonne santé de nos os et celle de notre système immunitaire. En cas d’exposition prolongée ou de fort ensoleillement, on protègera quand même sa peau avec un écran solaire. Et puisqu’on parle de précautions, il est important d’avoir à jour sa vaccination contre le tétanos.

Bon pour la santé mentale

À écouter aussi

Et au niveau de la santé mentale ? En quoi le jardinage est bénéfique ? Des études ont montré que jardiner améliore notre humeur en diminuant l’anxiété et le stress. Cela permet d’occuper totalement son esprit et de stopper  ses pensées négatives. Une étude a montré que le jardinage est plus déstressant que la lecture. 

C’est aussi une activité très réconfortante et bonne pour l’estime de soi. Voir pousser ce qu’on a planté, récolter ses fleurs et ses propres fruits et légumes est extrêmement gratifiant. On peut ressentir un sentiment d’accomplissement quand tout pousse à merveille. Cela aide aussi à accepter qu’on ne contrôle pas tout  quand, par exemple, on s’aperçoit que la  louvette, une chenille, a mangé nos salades ou que la météo a gelé nos plants de tomates.

Stimulant pour les fonctions cognitives

C’est donc bien plus qu’un passe-temps. Jardiner a vraiment d’importants bienfaits psychiques. C’est une mise en relation avec la nature. Et les études ont confirmé les bienfaits psychiques d’un contact régulier avec la nature. Jardiner, c’est aussi savoir aménager un espace et planifier des tâches, donc bien se repérer dans l’espace et le temps. C’est un excellent moyen de stimuler ses fonctions cognitives. 

Enfin, c’est également un remède contre l’éco-anxiété, cette nouvelle angoisse face aux effets anticipés du dérèglement climatique qui s’accompagne d’un sentiment d’impuissance. Jardiner en favorisant la biodiversité permet d’agir à son échelle et l’on sait que l’un des  meilleurs moyens de lutter contre une angoisse, quelle  qu’elle soit, c’est de passer à l’action.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires