1 min de lecture Justice

Financement de la campagne de 2007 : Nicolas Sarkozy placé en garde à vue

L'ancien président de la République est actuellement entendu par l'Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales, à Nanterre, dans le cadre d'un possible financement par la Libye de sa campagne présidentielle victorieuse de 2007.

Nicolas Sarkozy, le 22 novembre 2017
Nicolas Sarkozy, le 22 novembre 2017 Crédit : GUILLAUME SOUVANT / AFP
Léa Stassinet
Léa Stassinet

C'est la première fois qu'il est entendu dans l'enquête concernant un possible financement libyen de sa campagne en 2007. Nicolas Sarkozy a été convoqué par la police judiciaire à Nanterre ce mardi 20 mars. Il est actuellement en garde à vue, révèle Le Monde. Dans le cadre de l'enquête, Brice Hortefeux est de son côté entendu en audition libre

Une information judiciaire avait été ouverte à ce sujet en 2013. Plusieurs juges d'instruction du pôle financier, dont Serge Tournaire, qui avait renvoyé l'ex-chef de l'État devant la justice dans l'affaire Bygmalion, sont en charge du dossier. Nicolas Sarkozy peut rester en garde à vue 48 heures au maximum.

Des soupçons pèsent en effet sur lui depuis plusieurs années. En novembre 2014, Mediapart affirmait que l'ancien président de la République aurait reçu de l'argent du régime de Mouammar Kadhafi pour financer sa campagne présidentielle de 2007. On parlait à l'époque de 50 millions d'euros.

À lire aussi
Salah Abdeslam lundi 5 février 2018 à Bruxelles pour l'ouverture de son procès et celui de Sofien Ayari terrorisme
Salah Abdeslam et Sofien Ayari condamnés à 20 ans de prison à Bruxelles

L'affaire avait pris une autre tournure en novembre 2016, lorsqu'en pleine primaire des Républicains, l'intermédiaire Ziad Takieddine avait révélé avoir participé aux échanges entre la Libye et la campagne de l'ex-Président. 

Takieddine déjà mis en examen dans cette affaire

Dans une interview vidéo publiée par Mediapart et l'agence Première Lignes, l'homme d'affaires sulfureux avait affirmé avoir remis trois valises remplies d'argent au ministère de l'Intérieur entre 2006 et 2007, dont l'une directement dans le bureau de Nicolas Sarkozy. Ziad Takieddine estimait alors que la première valise contenait 1,5 million d'euros, que la deuxième était à 2 millions et la troisième à 1,5 million. Claude Guéant et Nicolas Sarkozy ont eux toujours nié leur implication dans cette affaire. 

Un mois plus tard, l'intermédiaire franco-libanais avait été mis en examen pour "complicité de corruption d'argent public étranger" et pour "complicité de détournement de fonds publics en Libye". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Nicolas Sarkozy Élection présidentielle
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792697688
Financement de la campagne de 2007 : Nicolas Sarkozy placé en garde à vue
Financement de la campagne de 2007 : Nicolas Sarkozy placé en garde à vue
L'ancien président de la République est actuellement entendu par l'Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales, à Nanterre, dans le cadre d'un possible financement par la Libye de sa campagne présidentielle victorieuse de 2007.
http://www.rtl.fr/actu/politique/financement-libyen-de-la-campagne-de-2007-nicolas-sarkozy-place-en-garde-a-vue-7792697688
2018-03-20 08:33:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/XeIA2Uj5VDwQ3ZUuFI4xdQ/330v220-2/online/image/2018/0214/7792252155_nicolas-sarkozy-le-22-novembre-2017.jpg