3 min de lecture Nouvel An

Vœux d'Emmanuel Macron : ce qu'il faut retenir de son premier 31 décembre

ÉCLAIRAGE - Le président de la République a adressé ses premiers vœux aux Français depuis l'Élysée, dimanche 31 décembre.

Emmanuel Macron a présenté ses premiers vœux aux Français depuis l'Élysée, le 31 décembre 2017.
Emmanuel Macron a présenté ses premiers vœux aux Français depuis l'Élysée, le 31 décembre 2017. Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
109127536140888961261
Ludovic Galtier
Journaliste RTL

Drapeaux français et européen installés derrière lui, Emmanuel Macron, assis à son bureau de travail, a choisi un style classique pour ses premiers vœux présidentiels de près de 18 minutes. À quelques heures du passage à 2018, le Président n'entend pas baisser de régime. "Les transformations profondes se poursuivront avec la même force en 2018", a-t-il martelé, ajoutant qu'il n'arrêtera "pas d'agir" malgré les voix discordantes."

Après avoir qualifié 2017 d'année "du choix", le chef de l'État veut faire de 2018 "l'année de la cohésion de la Nation". Selon le locataire de l'Élysée, "les débats sont nécessaires" mais "les divisions irréconciliables minent notre pays". "Je veux plus de concorde en 2018", espère Emmanuel Macron. Et de déclarer, comme un message sans ambiguïté à ses diverses oppositions : "Je les écouterais, je les respecterais, j'expliquerai notre situation, et toujours à la fin, je ferai."

Macron, président de tous les Français ?

Avant de démarrer la nouvelle année, Emmanuel Macron a semble-t-il souhaité se débarrasser de l'étiquette de "président des riches", ratisser large... jusqu'à la gauche. Le chef de l'État a pris soin - en vue "de rendre la France plus forte et plus juste" - de citer bon nombre de catégories de Français, à qui profiteraient ses réformes en cours ou à venir : les habitants des quartiers populaires, des zones rurales ou de l'Outre-mer, les indépendants, les entrepreneurs, les salariés...

À lire aussi
En Thaïlande, des éléphants éclabousseurs lancent le festival de l'eau L'image du jour
EN IMAGE - Thaïlande : des éléphants ouvrent les festivités du Nouvel an


"Je crois dans la réussite, les succès. Mais que sont ces succès si ce ne sont que ceux de quelques-uns ?" a-t-il questionné, mettant en avant la nécessité d'un projet social et du partage de la réussite. "Sans cette exigence humaniste notre pays ne se tiendra pas uni", a-t-il prévenu, citant "des nations en train de se fracasser", là où seuls quelques-uns seulement réussissent.

Alors que ces adversaires lui reprochent souvent d'en manquer, le mot "fraternité" apparaissait en arrière plan. Le chef de l'État a voulu montrer qu'il y est sensible.

"Miser" sur la société du travail

Emmanuel Macron a par ailleurs assuré qu'il misait "sur le travail". La France a "besoin du travail et je le défendrai sans relâche", a insisté le Président, l'objectif étant que chacun puisse "gagner davantage, en formant ceux qui sont au chômage", en développant les compétences et l'apprentissage des jeunes. Il a aussi pointé l'importance de "la formation tout au long de la vie pour faire face aux grands changements". "Nous avons besoin de repenser un grand projet social pour notre pays, que je déploierai durant l'année". Un discours plus social.

Un toit pour tous, Macron répète son "engagement"

La cohésion nationale, c'est aussi des conditions de vie dignes. Emmanuel Macron a répété son "engagement" d'apporter un toit pour tous, pris en juillet dernier. Les associations, telles que la Fondation Abbé Pierre, sont montées au créneau ces derniers jours pour dénoncer la satisfaction de Christophe Castaner. Le patron de La République En Marche avait déclaré que l'engagement de juillet avait été tenu.

Emmanuel Macron n'est pas aussi catégorique. "Je veux que nous puissions apporter un toit à toutes celles et ceux qui sont aujourd'hui sans-abri. Le gouvernement s'est beaucoup engagé ces derniers mois en cette direction et a beaucoup amélioré les choses, mais il y a encore des situations qui ne sont pas acceptables et que je n'accepte pas davantage que vous", a lancé le président de la République, assis derrière son bureau de travail.

"Nous continuerons donc l'effort indispensable pour réussir à pleinement respecter l'engagement que j'ai moi-même pris devant vous. Comptez sur ma détermination entière en la matière".

"Un sursaut européen"

2018 n'est pas une année électorale. Elle précède celle des européennes. Une élection à laquelle Emmanuel Macron compte apporter sa patte, notamment dans le mode de scrutin. Au-delà de l'enjeu politique, le Président français estime que "nous avons besoin de retrouver l'ambition européenne et j'ai besoin qu'ensemble, nous ne cédions rien ni aux nationalistes ni aux sceptiques."

"Nous avons besoin de retrouver l'ambition européenne, de retrouver une Europe plus souveraine, plus unie, plus démocratique parce que c'est bon pour nos peuples", a-t-il ajouté, assurant également que "l'Europe est bonne pour la France".

Une chute inspirée de Kennedy

Pour terminer son discours, Emmanuel Macron, en éternel amoureux de la France, a demandé à ses compatriotes : "Demandez-vous chaque matin ce que vous pouvez faire pour le pays, dîtes-vous toujours que vous appartenez à un collectif, la nation française." Une référence directe au discours inaugural de John Fitzgerald Kennedy le 20 janvier 1961 : "Ne demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous. Demandez ce que vous pouvez faire pour votre pays."

La rédaction vous recommande

 

Lire la suite
Nouvel An Emmanuel Macron
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7791645939
Vœux d'Emmanuel Macron : ce qu'il faut retenir de son premier 31 décembre
Vœux d'Emmanuel Macron : ce qu'il faut retenir de son premier 31 décembre
ÉCLAIRAGE - Le président de la République a adressé ses premiers vœux aux Français depuis l'Élysée, dimanche 31 décembre.
https://www.rtl.fr/actu/politique/voeux-d-emmanuel-macron-ce-qu-il-faut-retenir-de-son-premier-31-decembre-7791645939
2017-12-31 21:00:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/eyKxvI976dXv90biEBm2MA/330v220-2/online/image/2017/1231/7791646050_emmanuel-macron-a-presente-ses-premiers-voeux-aux-francais-depuis-l-elysee-le-31-decembre-2017.jpg