1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. VIDÉOS - Comment Rachida Dati a transformé le Conseil de Paris en tribune anti-Hidalgo
3 min de lecture

VIDÉOS - Comment Rachida Dati a transformé le Conseil de Paris en tribune anti-Hidalgo

ÉCLAIRAGE - Au fil des années, Rachida Dati a transformé le Conseil de Paris en arène pour régler ses comptes avec Anne Hidalgo, mêlant à la fois enjeux locaux et bataille nationale.

Rachida Dati et Anne Hidalgo en octobre 2014.
Rachida Dati et Anne Hidalgo en octobre 2014.
Crédit : Lionel BONAVENTURE / AFP
Marie-Pierre Haddad

Digne d'un combat à mains nues. La détestation entre Rachida Dati et Anne Hidalgo a franchi une nouvelle étape, lors du Conseil de Paris du mardi 31 mai. Candidate déçue à la mairie de Paris en 2021, Rachida Dati a fait du Conseil de Paris sa tribune afin de répondre, dénoncer et parfois moquer la politique de la maire socialiste de la capitale. 

La maire LR du VIIe arrondissement de Paris se place en principale opposante à Anne Hidalgo, depuis sa réélection à la tête de la capitale, transformant le Conseil de Paris en un match entre Les Républicains et la majorité composée des socialistes et des écologistes.


Pour marquer le retour de l'ancienne candidate socialiste à la présidentielle aux affaires parisiennes, la maire Les Républicains du VIIe arrondissement de la capitale lui a - une fois n'est pas coutume - réservé un accueil dont elle seule a le secret. 

"Votre présence est aussi anecdotique que votre score à la présidentielle"

Connue pour son franc-parler assassin, Rachida Dati a d'emblée attaqué la maire PS de Paris. "Votre taux de présence en séance dépasse à peine les 20 %, a-t-elle déclaré. Oui, Paris vous ennuie. Oui, les Parisiens vous ennuient. Votre présence est aussi anecdotique que votre score à la présidentielle, 1,7 %". 

À écouter aussi

Une phrase qui a déclenché les huées de la gauche, qui n'a pas réussi à désamorcer l'ancienne Garde des Sceaux sous Nicolas Sarkozy. "Vous ne recevez ni les Parisiens ni les agents de la Ville qui s’en plaignent. Par ce rappel au règlement, nous vous rappelons à vos devoirs d’élue. Faites-nous signe lors de votre passage à Paris".

À regarder

Le retour chahuté d'Anne Hidalgo au Conseil de Paris
00:01:27

"Les 1,5%, c’est contagieux !"

En février 2022, le duel Hidalgo-Dati a encore eu lieu. Anne Hidalgo a présenté lors d'une réunion du Conseil de Paris le projet "Axe Seine" qui s'inscrit dans le développement du Grand Paris. Elle avait invité pour l'occasion l’ancien premier ministre et maire du Havre, Édouard Philippe

Un élément qui n'a pas plu à Rachida Dati. L'ancienne ministre de la Justice a commencé par interjeter une mise en garde à destination d'Edouard Philippe. S'adressant à Anne Hidalgo, Rachida Dati a déclaré : "Vous êtes à 1,5% dans les sondages ce matin. À 1,5% ce matin. Les 1,5%, c’est contagieux !"

Et elle ne s'est pas arrêtée à cette attaque. L'édile a dénoncé "une mascarade". "Une fois de plus, la maire de Paris a décidé de transformer ce conseil en tribune électorale au mépris, toujours, de l’intérêt des Parisiens", a-t-il critiqué.

"Pas que la France devienne comme Paris"

La guerre entre Anne Hidalgo et Rachida Dati se joue sur le terrain parisien, mais dépasse largement les problématiques municipales. En janvier 2022, en pleine campagne présidentielle, la maire LR du VIIe arrondissement étrillait sa rivale sur RTL. "Les Français ne veulent pas d’un pays en déclin, quand on voit l’état de Paris, ils ne veulent pas que la France devienne comme Paris", dénonçait-elle.

Alors que la question du retrait de la candidate socialiste à la présidentielle se posait, Rachida Dati enfonçait le clou : "Diriger Paris avec des alliés qui l'ont contestée pendant toute la mandature et mener une élection présidentielle où le PS va sortir en lambeaux... C'est à elle de tirer les conséquences vis-à-vis de sa famille politique, mais aussi de ses alliés".

À regarder

Rachida Dati est l'invitée RTL de ce jeudi 27 janvier
00:09:23

"Oh chouchoute !"

En novembre 2021, l'ambiance n'est guère plus aimable. Avec le détachement qui la caractérise, Rachida Dati avait ponctué la prise de parole d'Anne Hidalgo de remarques assassines. Evoquant la répartition budgétaire, Anne Hidalgo a été coupée par les "Oh chouchoute !" et "Bernard Cazeneuve, reviens !", lancé par la maire du VIIe arrondissement de Paris.

"C’est la cour de récré tous les mois"

Et Anne Hidalgo ? L'ancienne candidate à l'élection présidentielle avait reconnu dans l'émission QG de campagne de Guillaume Pley que ses passes d'armes tous les mois avec Rachida Dati font partie de ses souvenirs politiques les plus tendus.

"Je pense qu’en politique, on n’est pas obligé de s’agresser, expliquait-elle. Je pense que normalement, des gens normalement constitués peuvent dire : 'Je suis d’accord avec ça', 'pas d’accord avec ça'". Et d'ajouter : "Mais on n’est pas obligés de la jouer comme dans une cour de récré. Avec elle (Rachida Dati, ndlr), c’est la cour de récré tous les mois".

La session du Conseil de Paris a donc débuté le 31 mai et s'achever le vendredi 3 juin. Anne Hidalgo ne sera pas présente pour le reste de la session, mais cela ne devrait pas empêcher Rachida Dati de poursuivre dans sa stratégie anti-Hidalgo.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/
<