1 min de lecture Coronavirus

VIDÉO - Quand Emmanuel Macron refuse de retirer son masque pour une photo

Compte-tenu de la crise sanitaire, Emmanuel Macron a catégoriquement refusé d'ôter son masque, au moment où une jeune fille s'est présentée à lui pour prendre une photo. "Après, tout le monde va dire 'on peut l'enlever'", s'est justifié le chef de l'État.

Emmanuel Macron portant un masque, le 16 septembre 2020 (illustration)
Emmanuel Macron portant un masque, le 16 septembre 2020 (illustration) Crédit : BENOIT TESSIER / AFP / POOL
Photo Quentin Marchal
Quentin Marchal
Journaliste

"Si moi je ne donne pas l'exemple, je vais me faire rouspéter". C'est avec ces mots qu'Emmanuel Macron a expliqué pourquoi il ne voulait pas ôter son masque, au moment où une jeune fille se présenta à lui pour prendre une photo, lors d'un déplacement dans le Gers ce vendredi 18 septembre, à l'occasion des Journées européennes du patrimoine.

Alors que le président de la République échangeait avec les habitants sur la situation sanitaire actuelle du pays et les restrictions qui en découlaient, une adolescente a souhaité prendre un cliché à ses côtés. Au moment où un de ses proches a demandé à Emmanuel Macron de retirer son masque "même dix secondes", le chef de l'État s'est montré catégorique.

"Si moi je ne donne pas l'exemple, je vais me faire rouspéter et puis après, tout le monde va dire 'on peut l'enlever'", s'est justifié Emmanuel Macron. Au cours d'une visite dans un lycée de Clermont-Ferrand, le mardi 8 septembre, le président de la République avait brièvement retiré son masque afin de boire de l'eau, avant de le remettre. Ces quelques secondes lui avaient valu de nombreuses critiques sur les réseaux sociaux.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Photo Gers
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants