1 min de lecture Vidéo

VIDÉO - Macron ironise sur "le Kamasutra de l'ensauvagement" de la presse

Emmanuel Macron n'a pas souhaité faire de déclarations sur les tensions entre Gérald Darmanin et Éric Dupond-Moretti sur "l'ensauvagement".

Emmanuel Macron, le 9 septembre 2020
Emmanuel Macron, le 9 septembre 2020 Crédit : JEFF PACHOUD / POOL / AFP
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Emmanuel Macron, l'ensauvagement et le Kamasutra. À première vue, ces trois mots n'ont rien à voir ensemble. Et pourtant, le président de la République est à l'origine d'une phrase qui a pour le moins étonné. Lors d'un déplacement sur le thème de l'égalité à la formation et à l'emploi pour les jeunes de quartiers défavorisés, le président de la République a répondu aux questions des journalistes. 

Interrogé sur les relations entre son ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin et son ministre de la Justice Éric Dupond-Moretti sur "l'ensauvagement", Emmanuel Macron a critiqué la presse pour avoir "fait le Kamasutra de l'ensauvagement depuis 15 jours". "Donc je vous laisse à votre Kamasutra. Ce qui m'importe, c'est le réel ! Demandez aux gens ! Les gens, ils n'en ont rien à faire. Ils veulent qu'on règle leurs problèmes. Et nous on est là pour régler leurs problèmes", a poursuivi le président. 

Devant la presse présidentielle le 28 août dernier, Emmanuel Macron avait déploré la "banalisation de la violence", prenant ainsi ses distances avec le mot utilisé par Gérald Darmanin. En coulisses, le chef de l'État aurait indiqué, selon Le Canard Enchaîné, "Le débat sémantique est assez mineur, même si j'ai appris qu'il est toujours préférable de ne pas utiliser les mots de l'ennemi". Mais pour lui, "ce débat n'empêche pas d'avancer. Tout le monde a le même objectif. Il faut arrêter de couper les nouilles au sécateur et bosser". Une expression qui, là encore, a de quoi surprendre. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Vidéo Sécurité Société
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants