2 min de lecture Humour

La chronique de Laurent Gerra du 23 janvier 2019

Ce mercredi 23 janvier, Laurent Gerra a imité Nicolas Sarkozy, Patrick Bruel ainsi que Fabrice Luchini.

Laurent Gerra Laurent Gerra Laurent Gerra
>
La chronique de Laurent Gerra du 23 janvier 2019 Crédit Image : Fred Bukajlo | Crédit Média : RTL | Date : La page de l'émission
Laurent Gerra
Laurent Gerra et Quentin Marchal

Ce mercredi 23 janvier, mademoiselle Jade reçoit Nicolas Sarkozy qui se paye une chaîne d'informations française : "Chaque année, grâce à BFMTV, on sait qu'il neige en hiver". Toutefois, l'ancien président voue une grande admiration pour les journalistes : "Avoir fait tant d'années d'études pour se faire insulter et taper dessus tous les samedis avec les gilets jaunes et affronter la neige, le verglas et des températures glaciales, je leur tire mon bonnet.


L’état français lâche officiellement Carlos Ghosn et cherche désormais un nouveau PDG pour diriger l'entreprise Renault. Un choix mal compris par Patrick Bruel, qui se trompé de personne au micro : "Tu as parlé de Renaud, et s’il faut le remplacer je peux le faire, je peux tout faire, écoute ça : C’est pas l’homme qui prend la mer, c’est la mer qui prend l’homme, tintintin". Lorsque le chanteur se rend compte de son erreur, il récidive : "En tant que comédien je peux te la faire, Line Renaud, écoute : Allô Brigitte c’est Line Renaud. Je vous appelle pour prendre des nouvelles du petit". Des incompréhensions qui ont le don d'énerver mademoiselle Jade : "Bon Patrick vous êtes gentil mais on a une émission à faire, bonne journée".

Fabrice Luchini est allé voir "The Scarlett Letter" d’Angélica Liddell. Une pièce de théâtre qui a marqué l'acteur, qui en dévoile les contours à l'aide d'un article paru dans Libération : " Ce n’est ni du théâtre, ni de la danse, ni de la sculpture. C’est tout à la fois. Il y a d’abord sur scène un grand noir qui fait un numéro désarticulé et neuf hommes blancs bien gaulés". Étonnée, mademoiselle Jade ne comprend ce qu'ils font sur scène avant que l'ancien vainqueur des Césars ne poursuive : "Tout nus, ils sautent sur des tables et les renversent, tout ça est très beau, puissant, imprévisible".  Jade n'est pas convaincue par cette mise en scène : "C’est dégoûtant !" avant d'arrêter net Fabrice Luchini qui cherche à aller plus loin : "Elle prend dans les mains deux sexes, puis deux autres, puis encore deux autres. C’est plus des mains qu’elle a, c’est des pelles". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Humour Laurent Gerra Nicolas Sarkozy
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7796310722
La chronique de Laurent Gerra du 23 janvier 2019
La chronique de Laurent Gerra du 23 janvier 2019
Ce mercredi 23 janvier, Laurent Gerra a imité Nicolas Sarkozy, Patrick Bruel ainsi que Fabrice Luchini.
https://www.rtl.fr/actu/politique/video-la-chronique-de-laurent-gerra-du-23-janvier-2019-7796310722
2019-01-23 09:42:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/Fw0_NVXd75PztU_NNXx-tw/330v220-2/online/image/2018/1127/7795725967_laurent-gerra.jpg