2 min de lecture Humour

La chronique de Laurent Gerra du 17 janvier 2019

Ce jeudi 17 janvier, Laurent Gerra a imité Jean-Pierre Pernaut, Fabrice Luchini ainsi que Valéry Giscard d'Estaing.

Laurent Gerra Laurent Gerra Laurent Gerra
>
La chronique de Laurent Gerra du 17 janvier Crédit Image : Fred Bukajlo | Crédit Média : RTL | Date : La page de l'émission
Laurent Gerra
Laurent Gerra et Jade

Aux commandes du journal de 13 heures sur TF1, Jean-Pierre Pernaut fait un tour d'horizon de l'actualité de ce jeudi 17 janvier dans les régions, en cette période d'agitation sociale : "Loin de la capitale, il s’en passe des choses et la colère monte dans nos régions, ces régions que nous aimons tant". Le journaliste s'est déplacé à La Finistère, un hameau où le maire a décidé de passer un gilet jaune sur son string tricolore pour organiser un grand débat. Mademoiselle Jade lui demande alors les revendications exprimées par les citoyens et Jean-Pierre Pernaut nous fait part de la colère des Français dans ce climat délétère : "Plus que des revendications, ma p’tite Jade, on a surtout entendu des slogans hostiles au gouvernement comme par exemple : "Macron t’es foutu, les fistiniens en ont plein le…".

Fabrice Luchini est revenu sur les nominations aux Victoires de la musique 2019 et l'acteur s'avère être déçu de cette édition : "Quand tu lis les nominations de cette année, tu comprends pourquoi la France est sans dessus-dessous". "Il y a pourtant des artistes intéressants dans la sélection, comme Eddy de Pretto. J’aime bien, c’est rythmé, ça bouge bien", souligne mademoiselle Jade. Fabrice Luchini lui reconnaît un certain vocabulaire, ce qui n'est pas le cas de tous les candidats à l'image d'Aya Nakamura, nominé dans les musiques urbaines, une catégorie qui n'est pas du goût de tous : "Ça aussi ça me faire rire, les musiques urbaines… Par contre y a pas de catégorie musiques rurales hein. Mais c’est sûr que Marcel et son accordéon, entre Aya Nakamura et Eddy de Pretto, il ferait un peu tâche".

Jeanne Calment, la doyenne de l'humanité, Valéry Giscard d'Estaing est revenu avec ses maquettes de l'époque qu'il fait découvrir à mademoiselle Jade. L'ancien président reprend des grands classiques de la chanson française comme "Besoin de rien, envie de toi" et "J’ai encore rêvé d’elle". Des morceaux qui ont le don de plaire à mademoiselle Jade : "C’était très très joli, merci monsieur le président". Valéry Giscard d'Estaing fait ensuite découvrir en bonus, un extrait du tube le plus récent de ce duo pour le moins inédit où il se montre assez véhément envers son successeur : "Ah Macron, Macron, roi des impôts, roi des couillons".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Humour Laurent Gerra Jean-Pierre Pernaut
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7796255107
La chronique de Laurent Gerra du 17 janvier 2019
La chronique de Laurent Gerra du 17 janvier 2019
Ce jeudi 17 janvier, Laurent Gerra a imité Jean-Pierre Pernaut, Fabrice Luchini ainsi que Valéry Giscard d'Estaing.
https://www.rtl.fr/actu/politique/video-la-chronique-de-laurent-gerra-du-17-janvier-2019-7796255107
2019-01-17 11:29:04
https://cdn-media.rtl.fr/cache/Fw0_NVXd75PztU_NNXx-tw/330v220-2/online/image/2018/1127/7795725967_laurent-gerra.jpg