1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Zemmour peut dire "un certain nombre de choses" parce qu'il est juif, selon Ménard
2 min de lecture

Zemmour peut dire "un certain nombre de choses" parce qu'il est juif, selon Ménard

Éric Zemmour, pour qui les Juifs français avaient été "protégés" par le régime de Vichy, "peut dire un certain nombre de choses" parce qu'il est juif, estime Robert Ménard.

L'essayiste Éric Zemmour, le 24 septembre 2021
L'essayiste Éric Zemmour, le 24 septembre 2021
Crédit : Attila KISBENEDEK / AFP
Florise Vaubien & AFP

"Le fait qu'Éric (Zemmour) soit juif lui permet (...) de pouvoir dire un certain nombres de chose que moi-même je ne pourrais pas dire si je les pensais - je ne les pense pas - parce que ça ne résisterait pas à l'opinion publique", a déclaré sur Radio J Robert Ménard, ce dimanche 3 octobre. Il est revenu sur les propos du polémiste d'extrême-droite qui avait assuré que le régime de Vichy avait "protégé les Juifs français", à l'occasion du Grand rendez-vous sur Europe 1 / CNews / Les Écho, dimanche 26 septembre dernier.

"La France n'est pas coupable, c'est l'Allemagne qui est coupable. On essaye de culpabiliser le peuple français en permanence", avait estimé le candidat pressenti à la présidentielle 2022. D'autres propos avaient également choqué sur la plateau de l'émission On est en direct, diffusée sur France 2, le 11 septembre dernier. 

Éric Zemmour avait défendu un passage controversé de son livre La France n’a pas dit son dernier mot (éditions Rubempre). Dans cet extrait, le journaliste explique que d'après lui, les enfants juifs toulousains assassinés par Mohamed Merah étaient "étrangers avant tout". Des positions jugées "choquantes" par le maire de Béziers. 

C'est immoral, scandaleux, inacceptable

Robert Ménard sur Radio J, dimanche 3 octobre 2021

"Aujourd'hui, toutes les minorités sont protégées par le statut de minorité. Si vous êtes homosexuels, vous pouvez parler du poids des homosexuels dans la vie politique comme vous ne le feriez pas si vous n'êtes pas homosexuel, c'est un vrai problème", a déclaré Robert Ménard, proche du Rassemblement national.

À lire aussi

"Ce qu'il dit sur Pétain, ce qu'il dit sur ce qu'il s'est passé à Toulouse avec Merah, je suis profondément choqué de ça", a-t-il fustigé, dénonçant également le déjeuner organisé en janvier 2020 entre Éric Zemmour, Jean-Marie, Jany Le Pen ainsi que la fille de Joachim von Ribbentrop, ministre des affaires étrangères sous l'Allemagne nazie. Si Ursula Painvin "assume le passé nazi de son père, honnêtement un repas comme ça, c'est immoral, scandaleux, inacceptable", a-t-il jugé. 

Selon un sondage Ipsos Sopra Steria pour franceinfo et Le Parisien, publié vendredi, Marine Le Pen est donnée à 16% des intentions de vote, talonnée par Éric Zemmour crédité à 15%, qui devance Xavier Bertrand avec 14% des voix. 

Interrogé sur la course aux élections présidentielles 2022, Robert Ménard a expliqué qu'il donnera son soutien à "celui qui à un moment donné sera en position de gagner". 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/