2 min de lecture Medef

Université d'été du Medef : "Il n'y aura ni intervenants RN ni LFI", annonce Roux de Bézieux

Le président de l'organisation patronale a décidé de faire marche arrière. Le Medef avait en effet sollicité 250 personnes, de La France Insoumise à Marion Maréchal, qui devait participer à un débat sur la montée des populismes.

Geoffroy Roux de Bézieux, le président du Medef le 18 avril 2019
Geoffroy Roux de Bézieux, le président du Medef le 18 avril 2019 Crédit : ERIC PIERMONT / AFP

Le Medef a mis fin à la polémique. Marion Maréchal, qui avait été  "sollicitée" par l'organisation patronale pour participer fin août à son université d'été, rebaptisée Rencontre des entrepreneurs de France (REF), ne sera finalement pas invitée. 

"Marion Maréchal a été sollicitée pour participer à un débat sur la montée des populismes, avec d'autres gens"; avait expliqué jeudi 27 juin le Medef. "Un débat sur le populisme, si on n'a pas de populistes, ça change un peu la nature du débat", avait ajouté Vincent de Bernardi, porte-parole du Medef. Au total, "250 personnes ont été sollicitées jusqu'ici afin d'obtenir un panel aussi large que représentatif de l'ensemble des sensibilités politiques, de La France Insoumise à Marion Maréchal", avait expliqué le syndicat.

Mais après les vives critiques essuyées, l'organisation a fait marche arrière ce vendredi. "Vue l’interprétation politique qui est faite du projet de débat sur la montée des populismes, j’ai décidé de le supprimer purement et simplement. Il n’y aura donc ni intervenants RN ni intervenants LFI à LA RÉF dont le programme sera arrêté fin juillet", a annoncé sur Twitter le président du Medef, Geoffroy Roux de Bézieux.

La veille, l'annonce de la possible venue de la nièce de Marine Le Pen avait en effet été très mal perçue. "Si cette information est exacte, c'est très grave", avait tweeté l'ancienne présidente de l'organisation, Laurence Parisot, qui avait publié en 2011. "Un piège bleu Marine", un livre dans lequel elle dénonçait la menace qu'incarnait à ses yeux le Front national pour la France. 

À lire aussi
Geoffroy Roux de Bézieux, le successeur de Pierre Gattaz à la tête du Medef medef
Perturbations à la SNCF : "Il y a un côté politique dans cette grève", selon le Medef

Cette invitation à Marion Maréchal, qui a toujours sa carte au RN, a également suscité un tollé dans la majorité où plusieurs députés LaREM ont menacé de boycotter l'événement fin août. "C'est une provocation dangereuse (...) Et ce sera le boycott pour ma part", a souligné la députée de Paris Olivia Grégoire, rapidement rejointe par deux autres autres députés du parti macroniste, Roland Lescure, président de la commission des affaires économiques de l'Assemblée nationale, et Coralie Dubost.

"Égérie de la réaction, du conservatisme et du repli économique, Marion Maréchal est l'invitée du Medef. Si cette information est confirmée, j'aurai la plus grande difficulté à poursuivre mon travail de responsable des relations extérieures de @enmarchefr avec cette organisation", a cinglé Sacha Houlié, député marcheur de la Vienne.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Medef Marion Maréchal Polémique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants