1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Université d'été du Front national : l'ombre de Jean-Marie Le Pen plane sur le rassemblement qui débute
1 min de lecture

Université d'été du Front national : l'ombre de Jean-Marie Le Pen plane sur le rassemblement qui débute

REPLAY - Deux jours de travail intensif dans la cité phocéenne, c'est l'objectif de Marine Le Pen qui rassemble les militants du Front National. Un programme qu'il va peut-être falloir adapter à cause d'une potentielle irruption de son père.

Marine et Jean-Marie le Pen (illustration)
Marine et Jean-Marie le Pen (illustration)
Crédit : MARTIN BUREAU / AFP
Université d'été du Front national : l'ombre de Jean-Marie Le Pen plane sur le rassemblement qui débute
01:16
Dominique Tenza & La rédaction numérique de RTL

Les portes du Parc Chanot à Marseille s'ouvrent, samedi 5 septembre, au militants du Front national pour l'université d'été du parti. Durant deux jours, ils vont pouvoir participer à des conférences et des débats. Au programme, notamment : l'économie, la souveraineté nationale et l'immigration évidemment. Le tout, avant le grand discours de clôture de Marine Le Pen, prévu dimanche à 15 heures.

Un rassemblement qui s'inscrit dans un contexte forcément particulier cette année. Le parti est au cœur d'une guerre familiale, deux semaines après l'exclusion de Jean-Marie Le Pen. Samedi matin, le fondateur du mouvement laissait encore planer le doute sur ses intentions réelles durant ce week-end : viendra-t-il ou pas défier sa fille ?

Marine Le Pen ne veut pas d'un 1er mai bis

Ce qui est certain, c'est qu'il a convoqué sa propre conférence de presse, à 11 heures, qu'il organise son propre rassemblement sous la forme d'un déjeuner avec ses partisans. Tout ça, à seulement 10 kilomètres du Parc Chanot. Alors même s'il n'est pas invité, lui qui se considère toujours comme le chef spirituel du parti, a semble-t-il bien l'intention de se rendre sur place. Officiellement, dit-il, pour saluer "ses amis".

"S'il vient, nous ne pourront pas l'empêcher d'entrer", explique Marine Le Pen. Mais quoi qu'il en soit, hors de question de le laisser assister au discours. La présidente du FN reste traumatisée par l'épisode humiliant du 1er mai, lorsque son père s'était invité sur scène.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/