1 min de lecture Adolescence

Ultra-violence chez les jeunes : "Il ne faut pas les lâcher", clame François Pupponi

INVITÉ RTL - "Le moindre évènement peut finir avec un mort", déplore le député du Val-d'Oise François Pupponi selon qui les réseaux sociaux "décuplent" la violence.

Thomas Sotto L'invité de RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
L'invité de RTL Soir du 09 mars 2021 Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
RTL Soir On Refait le monde - Sotto
Thomas Sotto édité par Marie Gingault

Lundi, le corps d'une adolescente de 14 ans a été retrouvé dans la Seine. La jeune fille aurait été frappée puis poussée dans le fleuve par deux de ses camarades. Un nouvel acte qui confirme la recrudescence de la violence chez les jeunes

"Avec ces générations, le moindre évènement peut finir avec un mort", déplore François Pupponi, député Modem du Val-d'Oise et ancien maire de Sarcelle, invité sur RTL ce mardi. "Pour certains, la vie n'a plus aucun sens : on peut tuer quelqu'un. Le rapport à la mort est différent et le passage à l'acte est de plus en plus facile", regrette l'élu. 

Il ne "faut pas les lâcher", martèle François Pupponi qui a côtoyé de prés cette violence lorsqu'il était maire de Sarcelle, pendant 20 ans. "Le moindre coup de poing, le moindre évènement, le moindre conflit entre deux jeunes peut terminer le soir avec un mort", alerte-t-il. Il faut que l'ensemble des acteurs, des adultes, soit en éveil permanente et le moindre conflit, il faut le désamorcer immédiatement", préconise le député. 

Et selon François Pupponi tout le monde à son rôle à jouer : "l'éducation nationale lorsque ça se passe à l'école, les éducateurs sociaux lorsque c'est en dehors du temps scolaire, prévenir les parents tout de suite qu'ils doivent surveiller, tout le monde". "Il faut que ce soit l'ensemble de la société qui, chacun à sa place, soit en veille permanente pour éviter que le petit problème puisse déraper avec des morts", plaide-t-il. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Adolescence Jeunes Politique
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants