1 min de lecture Football

VIDÉO - Turquie-France : Emmanuel Macron juge "inacceptables" les sifflets lors de la Marseillaise

Le président de la République s'est ému que l'hymne français ait été sifflé en Turquie ce samedi 8 juin. Il a trouvé cela "inacceptable" selon l'Élysée.

>
Turquie-France : Emmanuel Macron juge "inacceptables" les sifflets lors de la Marseillaise Crédit Image : FRANCK FIFE / AFP | Crédit Média : Le 19.45 de M6 | Date :
Sarah Ugolini
Sarah Ugolini
et AFP

Tout simplement "inacceptables". C'est en ces termes qu'Emmanuel Macron a qualifié ce dimanche 9 juin les sifflets qui ont accompagné la Marseillaise avant le match entre la Turquie et la France ce samedi en qualifications pour l'Euro-2020 de football. 

"Le président de la République s'est ému que l'hymne français ait été sifflé en Turquie (samedi) soir. Il a trouvé cela inacceptable", a en effet indiqué l'Élysée. On apprend également que le chef de l'État aurait "fait savoir" son mécontentement à Noël Le Graët, le président de la Fédération française (FFF). Plusieurs membres de l'opposition ont également critiqué les sifflets entendus dans le stade de Konya, où les Bleus ont subi samedi leur première défaite (2-0) dans les qualifications pour l'Euro-2020. 

"Siffler un hymne national, en l'occurrence la Marseillaise, est toujours une honte, un affront et l'inverse des valeurs de fair-play. On attend de la FIFA qu'elle sanctionne la fédération de football turque pour le manque de respect du public turc ce soir", s'est notamment émue sur Twitter la présidente du Rassemblement national (RN), Marine Le Pen. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Football Équipe de France de football La Marseillaise
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants