1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Trump : sa réélection "plus positive pour la France que celle de Biden", selon Le Pen
1 min de lecture

Trump : sa réélection "plus positive pour la France que celle de Biden", selon Le Pen

INVITÉE RTL - Tout en indiquant avoir "des divergences majeures" avec Donald Trump, la présidente du Rassemblement national reconnaît qu'un "certain nombre de mesures vont dans le sens" de son parti.

Marine Le Pen invitée du Grand Jury le 25 octobre 2020
Marine Le Pen invitée du Grand Jury le 25 octobre 2020
Crédit : Nicolas Kovarik/Agence 1827/RTL
Le Grand Jury de Marine Le Pen
58:23
Le Grand Jury de Marine Le Pen
58:23
Benjamin Sportouch & Marie-Pierre Haddad

Le vice-président du Rassemblement national Jordan Bardella et l'eurodéputé RN Jérôme Rivière se rendront début novembre aux États-Unis, où ils assisteront à un des derniers meetings de Donald Trump. Ils seront aussi présents à la soirée électorale de la présidentielle du 3 novembre prochain, selon leurs entourages qui confirment une information du Figaro

Donald Trump est-il un modèle pour Marine Le Pen ? "Non", répond la présidente du Rassemblement national. Tout en insistant sur le fait que le président américain ne représente pas un modèle pour son parti, Marine Le Pen souligne néanmoins qu'un "certain nombre de mesures prises par Donald Trump allaient dans le sens de nos propositions"

Et d'ajouter : "Il reste des divergences majeures entre nous et le président Trump". Selon la présidente du Rassemblement national, "pour la France, la réélection de Donald Trump serait plus positive que l'élection de Joe Biden".

Joe Biden en avance, d'après les sondages

Les sondages donnent toujours huit points d'avance en moyenne à Joe Biden à l'échelle nationale, ainsi qu'un avantage de moindre ampleur dans les États-clés. Mais Donald Trump semble bénéficier d'un léger frémissement en Floride, qu'il ne peut se permettre de perdre s'il veut être réélu

À lire aussi

Qu'importe le bilan de plus de 224.000 morts de la Covid-19 aux États-Unis, le record d'environ 80.000 nouveaux cas de coronavirus enregistré la veille ou les attaques de son adversaire démocrate, le locataire de la Maison Blanche se veut optimiste. 
 
Mais l'ancien vice-président de Barak Obama peut toujours compter sur le soutien du premier président noir des États-Unis, toujours très populaire chez les démocrates

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/