2 min de lecture Vidéo

Transports gratuits à Paris : "Hidalgo sort toute seule des idées de son chapeau"

ÉDITO - Lundi 19 mars, Anne Hidalgo a lancé l'idée de transports gratuits à Paris. La maire de Paris va lancer une étude. Avec l'édile, ce n'est pas "on rase gratis", mais plutôt "on voyage gratuit". Ce qui revient au même.

OlivierBost_245x300 L'Edito Politique Olivier Bost iTunes RSS
>
Transports gratuits à Paris : "Hidalgo sort toute seule des idées de son chapeau" Crédit Image : RAUL CARO/SIPA | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
L'invite´ de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura et Loïc Farge

Pour les jours de grève, cette idée ne change pas grand-chose parce que les transports sont gratuits. Une bonne idée pour les autres jours ? Je vous réponds tout simplement que les transports, ça n'est jamais gratuit.

Les transports, cela coûte beaucoup d'argent, en entretien, en personnel, en gestion, en investissement. Vous savez, il n'y a pas une seule métropole dans le monde qui a essayé le transport gratuit. Il y a des communes moyennes, oui, en France d'ailleurs, comme Niort, Dunkerque ou Châteauroux, qui ont un réseau de transports qui, souvent, se limite aux bus.

Mais à Paris, où le transport est plus complexe - avec des bus, des tramway, des métros, des RER, et des vélos et des voies cyclables, etc. -, les financements sont tels que, pardon, la gratuité il y a forcément quelqu'un qui la paye.

Le coût du transport payé par les usagers, en Île-de-France, c'est-à-dire l'achat de leurs titres de transport, c'est près de 3 milliards d'euros. Alors si on parle de transports gratuits, on parle de transport "payé" par la Mairie de Paris. On parle donc de transport payé par le contribuable parisien. Donc dire c'est gratuit c'est déjà une fausse idée.
Une idée qui a été discutée ? Mais non ! Pour quoi faire ? Anne Hidalgo fait comme d'habitude : elle sort des idées de son chapeau sans en parler à personne. Alors que ce n'est pas elle, qui décide. Elle ne peut pas décréter toute seule. La tarification n'est pas de son ressort. Cela se gère au niveau de la région, qui est dirigé par son adversaire Valérie Pécresse.

Pas les bonnes raisons

À lire aussi
élections régionales
Régionales en Île-de-France : la gratuité des transports "pas négociable" pour Audrey Pulvar

Ce qui est amusant c'est que pendant des années, lorsque ses amis socialistes dirigeaient la région, Anne Hidalgo n'a jamais parlé des transports en commun, ni jamais parlé de gratuité. Même quand les tarifs augmentaient, elle n'a jamais rien dit.


Et là, comme par hasard, alors qu'elle est attaquée sur sa gestion des Vélib', la saleté dans Paris, les voies sur berges, et que les prochaines municipales se profilent dans deux ans, voilà que la gratuité des transports devient l'objet d'une étude.

L'ennui, c'est qu'elle ne le fait pas pour de bonnes raisons. La bonne raison c'est bien sûr de faire baisser la pollution (d'ailleurs il faut quand même souligner qu'elle vient d'annoncer avoir négocié avec les concessionnaires des places de parking-relais pour laisser sa voiture aux portes de Paris).

Mais Anne Hidalgo, sous prétexte de cette bonne raison, fait miroiter aux Parisiens qu'elle va leur faire des cadeaux. Alors qu’il n’en est rien. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Vidéo Polémique Seniors
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants