2 min de lecture Tanguy Pastureau

Tanguy Pastureau : la gauche a explosé, et il y en a partout

REPLAY - Le PS explose entre deux courants, celui de la gauche caviar, et celui de la gauche tarama Leader Price.

Tanguy Pastureau Tanguy Pastureau Tanguy Pastureau
>
Tanguy Pastureau : la gauche a explosé, et il y en a partout Crédit Image : RTL | Crédit Média : Tanguy Pastureau | Date :
La page de l'émission
Tanguy Pastureau
Tanguy Pastureau Journaliste RTL

Le Parti Socialiste est en bien mauvaise posture. En fait, il est en train de disparaître, comme avant lui le Rubix Cube ou l’épilation du maillot en triangle.
 
Le problème du PS, c’est qu’il a deux têtes, comme les truites qui vivent dans le lac jouxtant la centrale de Fessenheim. D’un côté, il y a la gauche caviar, celle qui kiffe le pouvoir et les biftons, c’est-à-dire tous, et de l’autre, la gauche surimi, c’est-à-dire Hamon, soutenu par des rastas blancs, des rappeurs plus tous les losers qui ont réussi à rester ministre quatre mois et spet jours avant de se faire jeter : Montebourg et Filippetti, les amants de la lose, et Taubira. Bref, Hamon était à deux doigts de se coltiner Delphine Batho.
 
Cette semaine, Valls, le type rigide qu’on croirait assemblé à la colle à bois, a lui avoué qu’il voterait Macron, pas pour lui, a-t-il dit, mais pour la France. Il se confond avec le pays, quand il a un rhume, il dit : "Zut, j’ai la Bretagne qui coule". Il avait paraphé la charte disant qu’il soutiendrait le vainqueur de la primaire, mais pour lui, ça a autant de valeur que s’il avait signé le diplôme du plus gros alcoolo acheté chez Festi Fêtes pour les 50 ans de son pote Gégé. Valls, sa parole, c’est peau de zob, je pense que le jour de ses noces, quand le curé lui a dit "Jurez-vous fidélité à votre épouse ?", il a répondu "Bah non, je vais pas te mentir, coco, si dans 15 ans je croise une stagiaire gaulée qui aime les hommes mûrs, je pioncerai pas dans la baignoire si elle déplie le clic-clac, tu vois ce que je dire ?"
 
Pour Macron, ce ralliement est une catastrophe, puisque Valls est aussi populaire qu’un buisson d’orties chez les exhibitionnistes qui se cachent sans slip dans les fourrés. Dans l’ordre des trucs que les français détestent, il y a 1- les betteraves 2- la mononucléose 3- Manuel Valls. Les trois quarts des zigues du quinquennat Hollande l’ont rejoint, bientôt Macron va débouler en meeting à cheval sur Philae, le labrador de Benny Hill, un enfer.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Tanguy Pastureau Parti socialiste Présidentielle 2017
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants