4 min de lecture Primaire PS

Hamon-Montebourg, retour sur l'histoire de leur amitié

INTERVIEWS - Les deux candidats ont été concurrents lors de la primaire de la gauche, mais pas seulement. Ils entretiennent aussi une amitié longue de quinze ans.

Benoît Hamon et Arnaud Montebourg, le 27 janvier 2017
Benoît Hamon et Arnaud Montebourg, le 27 janvier 2017 Crédit : PHILIPPE LOPEZ / AFP
MariePierreHaddad75
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Ils ont beau s'être affrontés pendant la primaire de la gauche, l'amitié ne semble pas entachée. Benoît Hamon et Arnaud Montebourg mettent tous les deux en avant leur amitié dans leurs discours. Avant l'officialisation des résultats du second tour de la primaire de la gauche, le candidat du "made in France" a affirmé qu'il était "disponible" et qu'il ferait ce que Benoît Hamon lui demande. À l'issue du premier tour, Arnaud Montebourg a pris la parole pour annoncer son soutien à Benoît Hamon : "Avec Benoît Hamon, nous avons combattu ensemble, dans le gouvernement, les politiques social-libérales, aujourd'hui désavouées par les électeurs de la primaire. Nous avons quitté le gouvernement ensemble et nous avons veillé ensemble malgré des désaccords à ce que nos prises de positions restent complémentaires et compatibles". 

En retour, Benoît Hamon avait adressé "un message d'amitié à Arnaud. Je partage beaucoup des combats et des valeurs qui sont les siens depuis longtemps. Je veux remercier, très sincèrement, l'appel qu'il a fait à voter pour moi. Je veux lui dire que cette confrontation que nous avons eue n'a jamais été une opposition". Retour sur cette amitié, vieille de 15 ans, qui a résisté à un scrutin présidentiel.

Une amitié qui date de 2002

Tout a commencé le 16 octobre 2002 à la Sorbonne. Arnaud Montebourg, Benoît Hamon mais aussi Vincent Peillon et Gérard Filoche sont réunis pour le lancement du courant le Nouveau Parti socialiste (NPS). La gauche tente alors de se remettre du choc du 21 avril avec l'élimination dès le premier tour de Lionel Jospin et l'accession au second tour de Jean-Marie Le Pen. L'objectif est donc d'incarner "cette génération de trentenaires" qui veut mettre en place "une gauche offensive face à la social-démocratie en échec et porte en étendard la modernisation des institutions françaises, le retour à un discours tourné vers les classes populaires et la jeunesse, comme une critique vive de l’Europe devenue libérale", raconte Mediapart.

À lire aussi
Manuel Valls le 5 juillet 2017 à Paris. Manuel Valls
Manuel Valls ne se voyait pas remporter la présidentielle "cette fois-ci"

L'amitié politique entre Arnaud Montebourg et Benoît Hamon débute ainsi. "Arnaud Montebourg s'est imposé avec sa fougue, à laquelle se sont alliées les troupes de Benoît Hamon", raconte à RTL.fr Yann Galut, porte-parole d'Arnaud Montebourg qui a également collaboré avec l'ancien ministre de l'Éducation nationale au sein du Mouvement des jeunes socialistes (MJS). "Ils se connaissent depuis très longtemps et ont quinze ans de combats en commun. Ils souhaitent bousculer le Parti socialiste et réinventer une gauche du XXIe siècle", explique Alexis Bachelay, porte-parole de Benoît Hamon, à RTL.fr.

Une campagne sans haine, ni violence

Un "moment de séparation", comme le qualifie Alexis Bachelay vient toutefois perturber l'amitié entre les deux hommes. En 2008, le congrès du Parti socialiste se tient à Reims. Ségolène Royal et Benoît Hamon s'affrontent et défendent chacun leur motion. Mais la candidature surprise de Martine Aubry vient perturber le match entre les deux candidats. Dès le premier tour, Arnaud Montebourg va se rallier à la maire de Lille, au détriment de son ami. Benoît Hamon ne passera pas le second tour. Éliminé, il appelle alors à soutenir Martine Aubry.

La campagne pour être élu candidat de la gauche vient de s'achever et ne semble pas avoir entaché leur relation. Les deux candidats se sont affrontés sur le revenu universel, défendu bec et ongles par Benoît Hamon, mais "il n'y a jamais eu d'affrontement, de tension politique ou de mots qui ont fâché entre Arnaud Montebourg et Benoît Hamon", explique Yann Galut, qui confie avoir été "positivement surpris". Même son de cloche du côté de Benoît Hamon. "Il n'y a jamais eu de détestation ou de mots désagréables entre eux", affirme Alexis Bachelay. 

Un ralliement express à Benoît Hamon

Les stratèges d'Arnaud Montebourg se sont demandés comment contrer la dynamique enclenchée par Benoît Hamon. Fallait-il axer sa stratégie contre son ancien collègue au sein du gouvernement ? La réponse du candidat du "made in France" a été claire : "Non". "Il a expliqué qu'il n'irait jamais sur un terrain de violences politiques par respect et par amitié envers Benoît Hamon", explique le porte-parole d'Arnaud Montebourg. D'après lui, cette amitié s'explique principalement par leur passé commun et "une même volonté". "Ils sont sortis du gouvernement ensemble et ont fait le même constat", concernant la politique menée par François Hollande. "Ils ne supportent pas la pensée unique et c'est ce qui les a rapprochés en politique", ajoute-t-il.

L'élément d'amitié a fait partie du processus de décision d'Arnaud Montebourg

Yann Galut, porte-parole d'Arnaud Montebourg
Partager la citation

Arrive alors le soir du premier tour de la primaire de la gauche : Benoît Hamon et Manuel Valls se qualifient pour le second tour. Arnaud Montebourg est éliminé. "Vers 17 heures, ce soir-là, quand nous avons imaginé toutes les hypothèses possibles, les choses ont été très sereines pour Arnaud Montebourg. Dans l'hypothèse où il était éliminé et que Benoît Hamon était qualifié, il a tout de suite affirmé qu'il procéderait à un ralliement car il est proche de lui sur le fond et parce qu'ils sont amis. L'élément d'amitié a fait partie du processus de décision d'Arnaud Montebourg", raconte le porte-parole de l'ancien ministre du Redressement productif. Quelques instants plus tard, il prend la parole et annonce qu'il soutient Benoît Hamon pour le second tour

>
Arnaud Montebourg : "Dimanche prochain, je voterai Benoît Hamon" Crédit Image : BERTRAND GUAY / AFP | Crédit Média : BFMTV | Date :

Et maintenant ? Arnaud Montebourg va-t-il avoir un rôle actif dans la campagne de Benoît Hamon ? "Ce sera à Benoît Hamon de savoir comment il compte s'appuyer sur ceux qui le soutiennent et avec qui il souhaite continuer à impulser ses idées", explique Yann Galut, qui rappelle néanmoins qu'Arnaud Montebourg "n'a pas annoncé son retrait de la vie politique". Pour l'instant, aucun meeting en commun n'est prévu mais Alexis Bachelay indique qu'une réunion en Bourgogne, terre de l'ancien ministre de l'Économie, pourrait être un moment fort de la campagne : "Benoît Hamon aura à cœur d'aller dans des régions avec des personnes qui incarnent son projet et qui sont le visage de ces régions".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Primaire PS Benoît Hamon Arnaud Montebourg
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7786990911
Hamon-Montebourg, retour sur l'histoire de leur amitié
Hamon-Montebourg, retour sur l'histoire de leur amitié
INTERVIEWS - Les deux candidats ont été concurrents lors de la primaire de la gauche, mais pas seulement. Ils entretiennent aussi une amitié longue de quinze ans.
http://www.rtl.fr/actu/politique/hamon-montebourg-retour-sur-l-histoire-de-leur-amitie-7786990911
2017-01-31 07:00:00
http://media.rtl.fr/cache/dhlMWnjw1CZ5AHxfKfA3JQ/330v220-2/online/image/2017/0130/7786991000_benoit-hamon-et-arnaud-montebourg-le-27-janvier-2017.jpg