1 min de lecture Environnement

Surpêche : une décision de l'Union européenne pourrait menacer la survie des océans

La présidente de l’association Bloom pour la protection des océans redoute le rendez-vous des eurodéputés sur le secteur de la pêche mardi 12 novembre. Des subventions pourraient soutenir les lobbies et menacer une nouvelle fois l’environnement.

C'est notre plane`te - On refait la planète Philippe Robuchon iTunes RSS
>
On refait la planète du 10 novembre 2019 Crédit Image : CHARLY TRIBALLEAU / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Philippe Robuchon
Philippe Robuchon Journaliste RTL

L’Union européenne va discuter à Bruxelles mardi 12 novembre des milliards de subventions qui seront accordées au secteur de la pêche. Un rendez-vous capital pour la biodiversité et la protection des océans. "La commission de la pêche des 27 députés européens, c’est la bête noire des environnementalistes", décrit Claire Nouvian, fondatrice et directrice de l’association Bloom qui milite pour la protection des espèces marines. L’ancien parlement avait décidé d’accorder de lourdes subventions aux lobbies de la surpêche. 

La militante espère que l’élection des nouveaux députés en mai dernier changera la donne. "Les Nations Unies se sont réunis en 2015 et se sont mis d’accord pour rendre l’océan de nouveau sain. Mais l’ancien Parlement a fait tout le contraire. On ne pas continuer de détruire la Planète avec l’argent public", s’agace-t-elle.

Les pêcheurs industriels plus subventionnés ?

Les environnementalistes s’indignent de voir les subventions aller à des types de pêche qui détruisent la nature mais rien à ceux qui préfèrent une pêche artisanale qui respecte la nature. Au niveau mondial, les pêcheurs industriels recevaient 187 fois plus de subventions au gazole que les petits pêcheurs.

Le rendez-vous des eurodéputés fait trembler les écolos, qui pointent du doigt la France "qui n’a pas levé le petit doigt pour protester contre la pêche électrique". La fondatrice de Bloom s’inquiète de la décision qui sera prise mais croit en des députés qui préféreront être "loyaux" à leurs électeurs et écouter leur colère, plutôt que les lobbies. 

Lire la suite
Environnement Écologie Union européenne
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants