1 min de lecture Transports

SNCF : Édouard Philippe dénonce "une grève sauvage"

Le Premier ministre a déploré une situation "inacceptable" samedi 19 octobre, alors que les conducteurs et contrôleurs exercent leur droit de retrait, après un accident survenu mercredi.

Un train Ouigo à Paris Gare de Lyon (illustration)
Un train Ouigo à Paris Gare de Lyon (illustration) Crédit : JACQUES DEMARTHON / AFP
Raphaël Bosse-Platière
Raphaël Bosse-Platière
et AFP

Une "grève sauvage à "l'impact inacceptable pour des dizaines et des dizaines de milliers de Français". Ce sont les mots choisis par Edouard Philippe pour qualifier les perturbations à la SNCF.

Comme vendredi, le trafic devait rester très perturbé samedi, au premier jour des vacances scolaires, direction et syndicats n'ayant pas trouvé de compromis pouvant inciter les conducteurs et contrôleurs à lever leur droit de retrait, exercé après un accident qui a fait plusieurs blessés mercredi, dont un conducteur de train.

"J'ai demandé à la SNCF d'examiner toutes les suites, y compris judiciaires, qui pouvaient être données lorsque des gens ne respectent pas la loi", a déclaré Edouard Philippe, qui visitait le Centre national des opérations ferroviaires à Paris, avec le PDG de la SNCF Guillaume Pepy et le secrétaire d'Etat aux Transports Jean-Baptiste Djebbari.

Le PDG de la SNCF Guillaume Pépy a contesté samedi la validité du droit de retrait exercé par les agents de l'entreprise et annoncé son intention d'aller devant la justice pour faire reconnaître qu'il s'agit d'une grève "surprise".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Transports SNCF Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants