1 min de lecture Université d'été PS

Université d'été du PS : Arnaud Montebourg et son "destin d'homme d'État"

Arnaud Montebourg a estimé que c'était le "destin" des "hommes d'État" de "se faire congédier" quand "ils ont parfois raison".

Arnaud Montebourg à La Rochelle, le 30 août 2014.
Arnaud Montebourg à La Rochelle, le 30 août 2014. Crédit : JEAN-PIERRE MULLER / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

L'atelier sur le volontarisme politique de l'ex-ministre de l'Économie avait des allures de meeting, ce samedi à La Rochelle. Arnaud Montebourg a estimé que c'était le "destin" des "hommes d'État" de "se faire congédier" quand "ils ont parfois raison", samedi à la tribune de l'université d'été du PS, où il a fait "l'éloge de l'intervention de l'État dans l'économie".

L'ex-ministre de l'Économie participait à une plénière intitulée "Que peut le volontarisme politique pour le développement de l'économie et la réindustrialisation?", aux côtés notamment de Michel Sapin, ministre des Finances.

Après une arrivée sous les acclamations mais aussi sous les sifflets des militants, Arnaud Montebourg a défendu pendant une vingtaine de minutes son bilan à Bercy, faisant "l'éloge de l'intervention de l'État dans l'économie", et le "patriotisme économique du quotidien" autrement dit "le made in France", qui selon lui est en train de "gagner la bataille culturelle".

"Une intime conviction" qu'il n'a pas pu taire

Estimant qu'il n'avait pu "taire" son "intime conviction", le fait que "nous sommes menacés d'entrer dans la mécanique de l'austérité", il a de nouveau plaidé pour davantage de croissance dans la zone euro et expliqué pourquoi cela l'avait "conduit à demander une inflexion de la politique économique" conduite par le gouvernement.

À lire aussi
Jean-Christophe Cambadélis le 6 février 2016 à Paris. université d'été PS
Parti socialiste : une situation vraiment "différente" au moment de choisir Nantes ?

"Les responsables publics et les hommes d'État n'ont pas toujours vocation à se taire et c'est parfois leur destin de se faire congédier quand ils ont parfois - pas toujours - raison", a-t-il lancé, sous les applaudissements de la salle.

Assurant que "nous nous retrouverons l'année prochaine et nous prenons date", il a conclu son discours par un "Vive le socialisme moderne et de bon sens, vive le redressement productif de l'économie française, vive la République et vive la France!". Comme un président.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Université d'été PS Arnaud Montebourg Parti socialiste
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants