1 min de lecture Manifestations

Retraites : Macron condamne "la radicalité de certains blocages", rapporte Ndiaye

Alors que manifestations et blocages sont en cours en ce 51e jour de grève contre la réforme des retraites, Emmanuel Macron a blâmé la violence qu'il avait pu y avoir lors de certains blocages

Sibeth Ndiaye, le 1er avril 2019
Sibeth Ndiaye, le 1er avril 2019 Crédit : Thomas SAMSON / AFP
Venantia
Venantia Petillault et AFP

Emmanuel Macron a dénoncé vendredi 24 janvier, au cours du Conseil des ministres, "les actes de violence et la radicalité de certains blocages" dans le cadre des protestations contre la réforme des retraites, a indiqué la porte-parole du gouvernement.

Le chef de l'État "a appelé à la plus grande fermeté à l'égard de leurs auteurs", a ajouté Sibeth Ndiaye à l'issue du Conseil des ministres. "La haine de l'autre, l'intimidation de l'autre, au prétexte d'une divergence qu'elle soit politique ou syndicale ne peuvent en aucun cas être acceptables", selon les propos rapportés d'Emmanuel Macron.

Du côté de l'opposition, Jean-Luc Mélenchon a jugé que le président de la République était "le seul responsable de toute la violence" qui découle de la mobilisation contre la réforme des retraites.

Le chef de file de la France insoumise a également appelé à la prudence concernant les manifestations de ce vendredi 24 janvier sur Twitter :"Alerte. Le vocabulaire du président se radicalise. J'appelle à la plus extrême prudence sur le terrain face aux provocations de Castaner et Lallement à l'occasion des manifestations cet après-midi."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Manifestations Réforme des retraites Emmanuel Macron
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants