1 min de lecture Société

Enfants de jihadistes : "L'État nous laisse seul", déplore le président de Seine-Saint-Denis

RÉACTION - Son département ne peut pas assumer seul. Stéphane Troussel appelle l'État à l'aide pour prendre en charge les enfants de jihadistes.

RTL Soir On Refait le monde - Sotto RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
Retour d'enfants de jihadistes : "L'État nous laisse seul", estime le président de Seine-Saint-Denis Crédit Image : Delil SOULEIMAN / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Émilie Baujard
Emilie Baujard édité par Thomas Pierre

Le président du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel vient d'accueillir neuf nouveaux jeunesArrivés mardi matin de Turquie, ils avaient été expulsés avec trois femmes jihadistes. Les adultes ont été immédiatement placés en rétention. 

Les enfants, âgés de 3 à 13 ans sont, eux, confiés à l'Aide Sociale à l'Enfance de Seine-Saint-Denis, qui, faute de moyens, a bien du mal à faire face. Car avec ces neufs petits revenants, cela porte à 50 le nombre d'enfants de djihadistes pris en charge aujourd'hui par la Seine-Saint-Denis. 

Cinquante enfants, qui reviennent d'une zone de guerre et qui demandent une prise en charge spécifique, lourde. Un suivi médical, psychologique... Il faut aussi des familles d'accueil volontaire, tenus au secret. 

"L'État nous laisse seul face à cette mission"

Et tout cela a un coût : trois millions d'euros par an estime Stéphane Troussel, le président du département de Seine-Saint-Denis, qui dénonce un abandon de l'État. "Il y a quand même quelque-chose de proprement scandaleux à ce que non seulement l'État n'accompagne pas la collectivité", estime-t-il. 

Et tout particulièrement pour "un territoire comme la Seine-Saint-Denis : jeune, populaire dont l'État, y compris, connaît les difficultés financières". Stéphane Troussel a déjà écrit à plusieurs reprises à différents ministres et au Premier ministre. Sans réponse jusque là...

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Jihadisme Seine-Saint-Denis
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants