1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Macron a livré un discours "européen et fier de la France", analyse Alain Duhamel
2 min de lecture

Macron a livré un discours "européen et fier de la France", analyse Alain Duhamel

DÉCRYPTAGE - Élizabeth Martichoux, Olivier Mazerolle et Alain Duhamel, éditorialistes de RTL, ont livré leur analyse du discours de victoire du président élu, Emmanuel Macron.

Emmanuel Macron est élu président de la République
Emmanuel Macron est élu président de la République
Crédit : Lionel BONAVENTURE / POOL / AFP
Présidentielle 2017 : le discours de victoire d'Emmanuel Macron décrypté par les éditorialistes de RTL
04:37
Philippe Peyre

Un discours assez court, sobre, modeste. Emmanuel Macron n'a pas fait dans le sensationnel pour son discours de victoire, dimanche 7 mai. Le président élu a assuré entendre "tous les citoyens", y compris les électeurs du Front national, qui ont exprimé "colère et doutes", promettant aussi de "retisser les liens entre l'Europe et les citoyens"

Pour Alain Duhamel, ce discours avait un objectif très clair : "C'est un discours qui se veut de rassemblement, européen et fier de la France (...) Un discours dont la forme est modeste, dont l'inspiration est très humaniste, pas du tout de combat mais au contraire un discours qui tente à être un discours d’espérance", a analysé l'éditorialiste. 

Alors qu'il a été témoin de nombreuses élections présidentielles, Alain Duhamel a souligné qu'il s'agit selon lui du discours "le plus sobre" à l'issue d'une victoire au second tour de l'élection présidentielle. "C'est aussi, je crois, une nouvelle façon, une nouvelle pratique politique présidentielle", a ajouté l'éditorialiste. 

La rédaction vous recommande

Contrairement à son attitude plutôt enjouée au soir du premier tour de l'élection présidentielle, Emmanuel Macron a fait tout l'inverse, développant un discours dans un ton grave et solennel. Une forme nécessaire voire même indispensable aux yeux d'Olivier Mazerolle. "C'était incontestablement une forme de discours que l'on attendait, a-t-il assuré. On avait envie d'avoir un président de la République qui montre qu'il avait subitement endossé le costume, la fonction (...)".

À lire aussi

L'éditorialiste de RTL a confié avoir été interpellé par une phrase du discours en particulier : "J'adresse au monde le salut de la France fraternelle". "En quelques mots, il réconcilie potentiellement l'ensemble des Français, estime Olivier Mazerolle. C'est la réputation de la France, la gloire du pays et en même temps une France fraternelle (...)". 

Il avait plutôt intérêt à être dans la modestie

Élizabeth Martichoux

Si Élizabeth Martichoux reconnaît "un discours qui peut être perçu comme de faible intensité par rapport à la campagne dont on sort", elle estime que c'est "volontaire". " Il commence ce soir un quinquennat avec une charge infinie et il avait plutôt intérêt à être dans la modestie (...) en ayant une feuille de route extrêmement générale, analyse-t-elle. C'était volontairement un peu en deçà d'un discours de mobilisation mais c'est nécessaire pour commencer un quinquennat  qui, maintenant, va devoir être fait de façon très différente'".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/