3 min de lecture Élections européennes

Résultats élections européennes : Jordan Bardella, ce jeune militant offre la victoire au RN

PORTRAIT - À 23 ans, Jordan Bardella a eu la lourde mission d'incarner la liste du Rassemblement national pour les élections européennes. Une tâche délicate pour laquelle ce pur produit issu du parti a été épaulé par Marine Le Pen.

Jordan Bardella, le 26 mai 2019
Jordan Bardella, le 26 mai 2019 Crédit : Bertrand GUAY / AFP
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Le Rassemblement national est arrivé en tête, ce dimanche 26 mai, aux élections européennes. Longtemps donné dans le duo de tête dans les sondages, le parti de Marine Le Pen a creusé l'écart avec La République En Marche. Un résultat qui offre un gage de réussite à Jordan Bardella, la tête de liste du Rassemblement national.

Véritable pari fait par Marine Le Pen, Jordan Bardella a été propulsé à 23 ans au devant de la scène pour ces élections européennes. Et même s'il connaît peu les arcanes de l'Union européenne.

D'ascendance italienne, né à Drancy en Seine-Saint-Denis, le jeune homme élancé et à l'allure un peu raide n'a plus sa carte d'étudiant en géographie cette année. Il a décidé de se consacrer entièrement au parti dont il est, depuis la présidentielle de 2017, un des porte-paroles. 

À la tête du FN "Banlieues patriotes"

Jordan Bardella a la particularité d'être un vieux militant malgré son jeune âge. En effet, il a pris sa carte au FN à 16 ans, "séduit" par Marine Le Pen qui venait d'arriver à la tête du parti en 2011. Après avoir obtenu le bac ES avec la mention "très bien" dans un lycée privé de Saint-Denis, ce qui lui permet d'obtenir une bourse pour ses études, il devient à 18 ans responsable de la fédération du département, où il n'a de cesse de dénoncer "l'ensauvagement ininterrompu" d'un territoire devenu un "parc d'attraction pour délinquants".

À lire aussi
Le réchauffement des mers s'est encore accéléré en 2014 environnement
Réchauffement climatique : les Français ont une "prise de conscience réelle"

Issu d'un milieu modeste, il dirige un temps le défunt collectif du FN "Banlieues patriotes" pour défendre les "oubliés" de la République, dont certains portent aujourd'hui un "gilet jaune". Élu conseiller régional d’Île-de-France en 2015, il a pris depuis le congrès de mars la direction des jeunes RN, réunis dans Génération nation (ex FNJ). Clin d’œil au mouvement radical Génération identitaire, dont Marine Le Pen a salué au printemps les actions anti-migrants.

Le jeune "apparatchik" a aussi intégré depuis mars le bureau national, direction élargie du parti. Sa jeunesse "incarne le renouveau, il n'est pas usé", fait valoir un cadre, en rappelant que le RN compte dans ses rangs le plus jeune député, Ludovic Pajot, et alors que des militants rêvent de voir revenir l'ex-jeune députée Marion Maréchal, en congé de la politique. 

Alliés européens et politique de terrain

Au coude-à-coude en tête des sondages, Jordan Bardella et Nathalie Loiseau ont rappelé leurs divergences et martelé les éléments clés de leurs programmes. "La politique, c'est l'art de la répétition, mais c'est souvent parce que les questions sont les mêmes", soupire Jordan Bardella qui préfère "le terrain" pour "diversifier le discours".

Outre le fait d'être un pur "produit de la maison", Jordan Bardella a pour avantage de ne pas avoir été éclaboussé par les affaires, contrairement à d'autres candidats envisagés comme le député Louis Aliot, ou l'eurodéputé Nicolas Bay, tous les deux mis en examen dans l'affaire des emplois présumés fictifs au Parlement européen.

Alors que le RN compte profiter à ce scrutin de l'expérience de ses alliés au pouvoir en Europe, Jordan Bardella entretient des liens étroits avec l'Italie, dont l'homme fort est le patron de la Ligue, parti d'extrême droite, Matteo Salvini. Fin juillet, il a organisé une action à Menton, dans les Alpes-Maritimes, avec les jeunes du RN et ceux de la Ligue pour protester contre la "submersion migratoire". Et il a participé fin septembre à un meeting à Gênes avec Matteo Salvini, celui qui a dit "basta" à l'immigration. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Élections européennes Jordan Bardella Rassemblement national
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants