1 min de lecture Remaniement ministériel

Remaniement : "L’objectif est qu'il y ait une génération Macron", dit Alain Duhamel

ÉDITO - Sibeth Ndiaye, Amélie de Montchalin et Cédric O ont fait leur entrée au gouvernement ce lundi 1er avril. Des nominations inattendues pour Alain Duhamel pour lancer une "nouvelle vague macroniste".

La Semaine Politique - Duhamel La semaine politique d'Alain Duhamel Alain Duhamel iTunes RSS
>
Remaniement : "L'objectif est qu'il y ait une génération Macron", dit Alain Duhamel Crédit Image : ludovic MARIN / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
La Semaine Politique - Duhamel
Alain Duhamel édité par Thomas Pierre

Aucun de ces trois noms étaient attendus. Ni chez les journalistes, ni chez les conseillers, ni même au sein du gouvernement. À travers les nominations surprises de Sibeth Ndiaye, Amélie de Montchalin et Cédric O, l'objectif du gouvernement se laisse cependant entrevoir : créer une nouvelle vague macroniste. 

Et pour cela, il faut des gens jeunes (ce sont trois trentenaires) et qui incarnent la diversité : deux filles, un garçon, Cédric O est d'origine coréenne, Sibeth Ndiaye est d'origine sénégalaise. Il y a ici une idée de modernité et de changement. 

Par ailleurs, il s'agit de personnalités. Par exemple, Sibeth Ndiaye, nouvelle porte-parole du gouvernement, est un tempérament bouillonnant qui parle de manière très "carrée", avec un vocabulaire assez enfantin, mais elle devrait apprendre rapidement. 

Amélie de Montchalin, qui était jusque-là première vice-présidente à l'Assemblée du groupe LREM est une très forte personnalité, très énergique et intelligente. Moins connu, Cédric O n'en est pas moins un homme de confiance. L’objectif est qu'il y ait une génération Macron. 

Macron veut-il rompre avec l'isolement ?

Force est de constater qu'en matière de recrutement de son entourage, le président de la République a plusieurs handicaps. Le premier est que le personnel de la République en Marche, étant une improvisation récente, ne contient pas de "réserve" de personnalités. 

À lire aussi
Le Conseil des ministres du 17 octobre 2018 Élysée
Remaniement : Emmanuel Macron "ne veut pas de tête qui dépasse", dit Olivier Bost

Deuxième élément, au bout de deux ans de toute façon, en cabinet ministériel, le personnel est épuisé et de fait il y a un changement. Enfin troisième raison, c'est un gouvernement qui est jeune (le plus jeune depuis 1962) et il n'y a qu'un tiers de politique. Donc ces nominations sont évidemment une prise de risque.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Remaniement ministériel Elysée Gouvernement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants