2 min de lecture Île-de-France

Régionales : qui sont les 4 membres du gouvernement engagées en Île-de-France ?

DIAPORAMA - La liste LaREM conduite par Laurent Saint-Martin pour les prochaines régionales comprendra quatre femmes membres du gouvernement.

Ministre déléguée en charge de la Citoyenneté, Marlène Schiappa va quant à elle mener la liste de LaREM à Paris dans le cadre du scrutin en Île-de-France. Crédits : STEPHANE DE SAKUTIN / POOL / AFP |
4 >
Ministre déléguée en charge de la Citoyenneté, Marlène Schiappa va quant à elle mener la liste de LaREM à Paris dans le cadre du scrutin en Île-de-France. Crédits : STEPHANE DE SAKUTIN / POOL / AFP |
Nathalie Elimas, secrétaire d'État chargée de l'Éducation prioritaire et membre du MoDem, est l'une des quatre ministres à porter les couleurs de la liste de Laurent Saint-Martin en Île-de-France. Crédits : Christophe ARCHAMBAULT / AFP |
Amélie de Montchalin, ministre de la Transformation et de la fonction publique, est également candidate en Île-de-France. Crédits : JOEL SAGET / AFP |
Emmanuelle Wargon, ministre déléguée chargée du Logement Crédits : Ludovic MARIN / AFP |
1/1
Jérémy Billault et AFP

Quatre femmes du gouvernement, Amélie de Montchalin, Marlène Schiappa, Emmanuelle Wargon et Nathalie Elimas, figurent parmi les binômes départementaux aux élections régionales en Île-de-France dévoilés le 27 avril 2021, par le candidat de la majorité présidentielle Laurent Saint-Martin.

Amélie de Montchalin, ministre de la Transformation et de la Fonction publiques, sera tête de liste en Essonne et Marlène Schiappa, ministre chargée de la Citoyenneté, numéro un à Paris avec comme numéro deux le sénateur Julien Bargeton.

Emmanuelle Wargon, ministre chargée du Logement et figure de Territoires de progrès, l'aile gauche de la majorité présidentielle, sera la numéro deux de Laurent Saint-Martin dans le Val-de-Marne, leur département commun.

Nathalie Elimas, secrétaire d'État chargée de l'Éducation prioritaire et conseillère régionale MoDem sortante, sera numéro un dans le Val-d'Oise. À ces ministres s'ajoutent d'autres figures de la majorité : la porte-parole de LaREM Prisca Thevenot, qui mènera la liste en Seine-Saint-Denis, la députée Aurore Bergé, numéro deux dans les Yvelines, le député ex-LR Thierry Solère, numéro deux dans les Hauts-de-Seine.

Des membres du gouvernement présentes pour "leur savoir-faire politique"

À lire aussi
France
Les infos de 12h30 - Régionales : dans les coulisses de la composition des listes RN

"Les quatre membres du gouvernement sont tous là pour leur savoir-faire politique et leur expertise de dossiers, et pas pour autre chose", a déclaré Laurent  Saint-Martin, interrogé lors de la présentation dans le centre de Paris. "J'ai une notoriété plus basse que mes concurrents dans cette campagne, j'en suis conscient", a-t-il dit, mais "ce n'est pas la notoriété qui fait l'élection".

"Marlène Schiappa est là pour sa connaissance sur la citoyenneté, sur l'égalité entre les femmes et les hommes et sur les enjeux de sécurité, notamment dans les transports, qui seront essentiels pendant cette campagne, Amélie de Montchalin sur l'efficacité de l'action publique; Nathalie Elimas sur l'éducation prioritaire, enjeu fondamental dans nos quartiers", a détaillé le candidat LaREM, défendant un "réflexe d'efficacité".

Interrogé sur la présence de Thierry Solère, mis en examen notamment pour détournement de fonds publics, Laurent Saint-Martin a indiqué suivre "le principe de présomption d'innocence".

Une campagne "zéro contact"

"C'est vrai que les élections municipales à Paris n'ont pas été un succès pour LaREM mais justement, nous voulons remonter à cheval, revenir sur le ring, nous rassembler", a déclaré Marlène Schiappa. 

Laurent Saint-Marin a promis une campagne "zéro contact", sans distribution de tracts sur les marchés. Le rapporteur du budget à l'Assemblée nationale a rappelé ses premières propositions phares, notamment la création d'un "fonds d'épargne populaire" pour aider les entreprises en difficulté ou investir dans les secteurs d'avenir.

Selon un sondage Ipsos diffusé le 10 avril, la présidente sortante Valérie Pécresse (ex-LR), qui n'a pas encore annoncé sa candidature, fait la course en tête au premier comme au second tour en Ile-de-France. Laurent Saint-Martin obtient 11% au premier tour.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Île-de-France Diaporama Politique
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants