1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Régionales Île-de-France : Valérie Pécresse appelle à "faire barrage à l'extrême gauche"
1 min de lecture

Régionales Île-de-France : Valérie Pécresse appelle à "faire barrage à l'extrême gauche"

INVITÉE RTL - La présidente sortante estime que Julien Bayou est à la tête d'une liste issue de la "gauche radicale, alliée à l'extrême-gauche" et considère qu'il ne faut pas "disperser" les voix en votant pour Laurent Saint-Martin ou Jordan Bardella.

Valérie Pécresse le 8 avril 2021.
Valérie Pécresse le 8 avril 2021.
Crédit : JOEL SAGET / AFP
Régionales Île-de-France : Valérie Pécresse était l'invitée de Christèle Rebière
06:29
Christelle Rebière - édité par Victor Goury-Laffont

Clémentine Autain (LFI) et Audrey Pulvar (PS) se sont ralliés à Julien Bayou (EELV) après le premier tour de l'élection régionale en Île-de-France, qui a vu Valérie Pécresse finir largement en tête avec 36,18%, pour former une liste d'union de la gauche contre la présidente sortante de la région.

Les électeurs doivent à présent faire "un choix de société entre deux projets diamétralement opposés" selon la candidate de la droite, qui s'auto-décrit comme "le choix de la sécurité, de laïcité" et s'opposent à ce qu'elle perçoit comme "une gauche radicale, alliée de l'extrême-gauche".

La présidente de la région Île-de-France a enjoint "les républicains sincères" à "faire barrage à l'extrême gauche", comparant la situation actuelle au front républicain mis en place face au RN (ex-FN). Une prise de position qu'elle appuie notamment sur le soutien que lui a apporté l'ancien président de la région Jean-Paul Huchon, élu sous les couleurs du PS, ou Manuel Valls.

Valérie Pécresse a également reçu l'appui de Nicolas Dupont-Aignan, qui avait soutenu Marine Le Pen dans l'entre-deux tours de l'élection présidentielle de 2017. "Je ne partage pas les opinions de monsieur Dupont-Aignan au plan national", a assuré la candidate, qui souligne cependant que ce-dernier est "lui aussi contre la gauche extrême". 

À lire aussi

La présidente du mouvement Soyons libres estime par ailleurs que des voix apportés au candidat de LaREM Laurent Saint-Martin ou du RN Jordan Bardella contribueraient à "disperser" les votes contre Julien Bayou.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/