2 min de lecture Réforme des retraites

Réforme des retraites : "Il y a une marge de négociations", note Nicolas Domenach

DÉBAT - Nicolas Domenach et Geoffroy Lejeune décryptent la stratégie du gouvernement concernant la mise en place d'un âge pivot de départ en retraite. Une mesure qui a braqué les syndicats réformistes.

Calvi-245x300 6 minutes pour trancher Yves Calvi
>
Réforme des retraites : "Il y a une marge de négociations", note Nicolas Domenach Crédit Image : Thomas SAMSON / POOL / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Calvi-245x300
Yves Calvi édité par Ryad Ouslimani

C'est un sujet qui a braqué les syndicats, y compris la CFDT pourtant ouverte au compromis. Mercredi 11 décembre, Édouard Philippe a présenté les grandes lignes de la réforme des retraites, avec la mise en place envisagée d'un âge pivot à 64 ans. Une "ligne rouge" pour de nombreux partenaires sociaux, si bien que la contestation semble se durcir. 

Les syndicats n'ont ainsi désormais qu'un seul objectif : faire reculer le gouvernement à propos de l'âge pivot. "On voit que le gouvernement peut lâcher déjà, quand on regarde ce qu'il peut se passer avec les policiers", note Nicolas Domenach du Nouveau Magazine Littéraire. En effet, les forces de l'ordre ont obtenu des concessions de la part du gouvernement concernant leur régime de retraite. "Il y a des possibilités dans cette fermeté qu'on affiche", croit le journaliste. 

"On donne aux autres catégories l'exemple même qu'il y a régimes spéciaux et régimes spéciaux (...) On voit qu'il y a une marge de négociations", explique Nicolas Domenach. Ce dernier note que l'âge pivot "est quelque chose d'essentiel" et ne comprend pas "pourquoi on a claqué la porte sur la main de la CFDT et des syndicats réformistes, pour ensuite leur dire 'on vous tend la main'. Là il y a quelque chose d'incompréhensible". Selon lui, "le gouvernement serait inspiré" de reculer sur ce sujet. 

Un coup tactique bien ficelé ?

"Je n'arrive pas à y voir autre chose qu'un coup tactique", confie quant à lui Geoffroy Lejeune de Valeurs actuelles. "Une grande partie de ce qu'il y a dans cette réforme est à peu près ficelé, et on ne se focalise désormais plus que sur l'âge pivot", détaille-t-il. Il rappelle alors que cette mesure n'était pas dans le programme d'Emmanuel Macron, et que le chef de l'État avait expliqué lors du grand débat être contre cet âge pivot. 

À lire aussi
Des manifestants à Paris le 4 janvier 2020 contre la réforme des retraites. grève
Réforme des retraites : quelles professions sont toujours en grève ?

"J'ai l'impression qu'on est en train de nous préparer, avec la montée en pression sur cet âge pivot, le recul sur l'âge pivot pour récupérer la CFDT", décrypte-t-il. À terme, le gouvernement préparerait "une sortie par le haut" en disant "on a renoncé à ça, mais on garde tout le reste"

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Réforme des retraites Syndicats Cfdt
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants