2 min de lecture Réforme constitutionnelle

Réforme constitutionnelle : un bras de fer annoncé entre Macron et Larcher ?

LE MAG POL - Le chef de l'État va devoir négocier avec Gérard Larcher, président LR du Sénat, pour appliquer sa réforme telle qu'il l'avait présentée pendant la campagne.

Philippe Robuchon et Olivier Mazerolle Le Mag Pol Philippe Robuchon & Olivier Mazerolle
>
Réforme constitutionnelle : un bras de fer annoncé entre Macron et Larcher ? Crédit Image : Ian LANGSDON / POOL / AFP | Crédit Média : Anne Le Henaff, Olivier Mazerolle | Durée : | Date : La page de l'émission
109127536140888961261
Ludovic Galtier
et Anne Le Henaff

Réduire d'un tiers le nombre de parlementaires, introduire une dose de proportionnelle, limiter le nombre de mandat des élus dans le temps... La réforme constitutionnelle, annoncée par Emmanuel Macron pendant sa campagne électorale, est l'un des dossiers sur lequel plancheront les parlementaires en 2018. 

Après le revers de La République En Marche aux élections sénatoriales, Le Président devra compter sur la bonne volonté de Gérard Larcher et des sénateurs LR pour mener cette réforme à bien. Si les deux parties sont d'accord sur un certain nombres de mesures (suppression de la Cour de justice de la République par exemple) la collaboration ne semble pas évidente sur tout.

Pour Christophe Jakubyszyn (TF1-LCI), le président Les Républicains du Sénat "a des lignes rouges fond de commerce. Il ne souhaite pas qu'on limite dans le temps le cumul des mandats. Il y a une autre ligne rouge sur la réduction du nombre de sénateurs."

À lire aussi
L'Assemblée nationale, le 13 décembre réforme constitutionnelle
Les actualités de 7h30 - Constitution, retraite... Ces réformes reportées à l'après grand débat

Emmanuel Macron peut-il tenir bon ?

Emmanuel Macron peut-il tenir bon et imposer sa réforme malgré tout ? Pour Benjamin Sportouch, "si jamais le chef de l'État revient sur cette question du non-cumul dans le temps de trois mandats, ça veut dire que pour la première fois, il céderait à l'ancien monde. De ce qu'on dit, autour de lui pour l'instant, il n'est pas question qu'il cède sur cette question."

Pour qu'un projet du genre, qui équivaut à réformer en profondeur les institutions de la Ve République, soit entériné, il convient de rallier les trois cinquièmes du Parlement à sa cause, à savoir 555 parlementaires sur un total de 925. Ce dont ne dispose pas Emmanuel Macron. Si La République En Marche et ses alliés disposent d'une écrasante majorité à l'Assemblée nationale (395), le compte n'est pas bon, au regard du maigre groupe décroché au Sénat (28).

Il manque au moins 132 élus à Emmanuel Macron, qui n'écarte pas l'option du référendum. "Très improbable et très dangereux", selon Alexis Brézet, journaliste au Figaro

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Réforme constitutionnelle Emmanuel Macron Gérard Larcher
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7791730044
Réforme constitutionnelle : un bras de fer annoncé entre Macron et Larcher ?
Réforme constitutionnelle : un bras de fer annoncé entre Macron et Larcher ?
LE MAG POL - Le chef de l'État va devoir négocier avec Gérard Larcher, président LR du Sénat, pour appliquer sa réforme telle qu'il l'avait présentée pendant la campagne.
https://www.rtl.fr/actu/politique/reforme-constitutionnelle-bras-de-fer-annonce-entre-macron-et-larcher-7791730044
2018-01-07 21:30:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/H6CAvPLQ_-K1aQEVM8HmnA/330v220-2/online/image/2018/0104/7791697485_emmanuel-macron-et-gerard-larcher-a-l-elysee-le-20-novembre-2017.jpg